La Fabrique Balades Sonores

  • Shopping
  • Musique
Notre sélection
1/6
© EP
2/6
© EP
3/6
© NH
4/6
© EP
5/6
© EP
6/6
© EP
Rochechouart

Un vent nouveau souffle décidément sur les disquaires parisiens. Voilà quelques années que de nombreuses boutiques ouvrent leur porte (ça change des fermetures à répétition, on ne s’en plaindra pas), mais surtout repensent l’espace et la vocation de ces lieux de perdition pour mélomanes. A ce titre, La Fabrique Balades Sonores est un bon exemple de ce qui se fait de mieux dans le genre aujourd’hui. Dans la déco d’abord : exit bacs poussiéreux et vinyles compressés les uns contre les autres, bienvenue aux meubles chinés ou empruntés à la famille, qui donnent un cachet indéniable au lieu et l’impression de visiter un pote trentenaire dans son appart. L’amateur curieux fouille avec plaisir dans une jardinière recyclée, un meuble d’imprimerie accueillant désormais des CD ou une valise regorgeant de sons ; c’est fou tout ce qu’on peut mettre dans 20 m2. Et puis il y a la sélection, résolument tournée vers les petites productions et autres groupes qui mériteraient une plus large reconnaissance, les micro-labels et autres maisons de disques en passe de devenir des références (Sacred Bones, Born Bad, Bleeding Gold), mais aussi les éditions limitées et soignées d’albums cultes ou récents.

En effet, La Fabrique se présente d’abord comme un outil de plus dans le soutien aux indés, à l’image de l’association Boutiques Sonores qui lui donna naissance (renommée depuis Balades Sonores). Après avoir écumé pendant sept ans les salles de concerts et squatté les présentoirs à flyers de nombreux bars, le très sympathique Toma et ses acolytes ouvrent boutique dans le 9e arrondissement en février 2012, avec la ferme intention de poursuivre leur mission de défricheurs/découvreurs. Tous les formats sont bons pour découvrir sons et artistes, du vinyle au CD en passant par la cassette audio ou même les showcases, en entrée libre tous les jeudis à la boutique. Un lieu vivant donc, où l’on trouve également des livres sur la musique, quelques DVD (dont les films de Guy Maddin), un peu de matériel hifi et des vêtements et accessoires signés Chicamancha. Espace cosy, formats variés et éditions spéciales soignées : les disquaires parisiens seraient-ils en train d’inventer le « prêt-à-écouter » ?

Nom du lieu La Fabrique Balades Sonores
Contact
Adresse 1 avenue Trudaine
9e
Paris

Heures d'ouverture Du lundi au samedi de 10h à 20h et le premier dimanche de chaque mois
Transport Métro : Anvers ou Barbès - Rochechouart
LiveReviews|0
1 person listening