Russia

DR

Depuis 2008, c’est presque tous les ans que la Compagnie espagnole La Veronal propose des spectacles au titre évocateur : 'Suède', 'Finlande', 'København', 'Maryland', 'Islande', 'Siena'… Cette année, 'Russia', créé en 2011, débarque à Chaillot pour compléter ce décalogue chorégraphique autour du monde. Partons du lac Baïkal, vaste étendue d’eau douce et lac le plus profond du monde. Prenons des voyageurs coincés dans leur voiture, parachutés dans l’immensité des paysages russes et esclaves de températures glaciales. Rajoutons une ambiance étrange, rappelant presque les films d’horreur des années 1980. Bruitages à l’appui, bribes de dialogue en russe, cris et gémissements, même si le fidèle Tchaïkovski s’immisce en toile de fond. Puis laissons leurs corps s’exprimer au milieu de tout ça. Marcos Morau, chorégraphe du spectacle, dévoile le côté sombre de ce lac pourtant si transparent. Ses 31 500 km2 en font un personnage à part entière, immense et effrayant, que les protagonistes n’atteindront finalement jamais. Affublés de joggings aux couleurs pétantes et de chapkas presque trop belles pour être vraies, ils dansent, seuls ou accompagnés, autour de la voiture. Sous la lumière rasante des phares, sous la neige, ou soûls tout court.

LiveReviews|0
1 person listening