Alvin Lee & Johnny Winter

Notre sélection
Ajoutez à votre coupes de coeur
0 J'aime
Alvin Lee

Si le nom d’Alvin Lee ne dit rien aux plus jeunes, leurs parents rockers, eux, le connaissent déjà un peu mieux. Il s’agit d’un des grands guitar-heroes des sixties et du leader des Ten Years After, groupe de blues-rock anglais qui connut son heure de gloire durant les années 1960-70. Sa notoriété, le groupe la doit notamment à une célèbre performance à Woodstock en 1969. A l’occasion du festival, Alvin Lee avait alors offert un récital à la Gibson 335, en particulier pendant le titre "I’m Going Home", dix minutes de rock sec et varié avec un mythique solo à la clé. En dépit de cette fameuse prestation, immortalisée par le film du festival, le groupe ne laissera pas une grande empreinte dans l’histoire du rock. C’est davantage Alvin Lee, son jeu de guitare et sa science du blues, qui marquera les esprits. Toujours fidèle à l’ampli, il continue d’écumer les salles et passe à l’Olympia en avril 2013, accompagné de Johnny Winter. Autre légende du blues blanc, Winter et sa mémorable crinière d’albinos ont eux aussi participé à Woodstock. Excellent guitariste, chanteur à la voix rauque, indécrottable bluesman à la dévotion sans failles pour sa musique, l’homme continue de sortir des albums de qualité, dont 'Roots' en 2011. Mais Johnny Winter s’apprécie avant tout en live, où le guitariste laisse son talent s'épancher mieux qu'ailleurs. En avril à l’Olympia, c'est promotion sur le bluesman, deux légendes pour le prix d’une.

LiveReviews|0
2 people listening