Chorus Festival : Skip The Use + The Bellrays + Rocky + Kid Karate + Salut C'est Cool

© DR

Les nerfs en pelote ? Un grand besoin de vous défouler ? Le Chorus a pensé à vous en concoctant pour la soirée du 30 mars un plateau branché sur du 10 000 volts. Emmené par le bondissant Mat Bastard et composé de Yann Stefani aux guitares, Jay Jimenez à la basse, Lio aux claviers et Manamax à la batterie, Skip The Use entend bien réveiller la scène rock française. Bêtes de scène, les trentenaires prennent le parti de faire bouger leur public, et ça marche : ils sont nommés dans la foulée aux Victoires de la musique dans la catégorie « révélation scène ». Sollicités par les médias, plébiscités par le public, Skip The Use squatte même les plateaux de Taratata et de Canal + avec son tube "Ghost". Un son au carrefour entre punk, électro et disco et un bagou qui n’est pas sans rappeler les Bloc Party. Résultat ? Un succès toujours croissant consacré par un Olympia.

Avant eux, ce seront les BellRays qui viendront électrifier la scène du parvis de la Défense avec leur musique entre les Turbonegro et Aretha Franklin. Lisa Kekaula et Robert Vennum ont beau être ensemble depuis 1990, les années ne nous ont pas lassé de ce couple qui nous rappelle Ike & Tina Turner si ceux-ci avaient tourné avec le MC5 en tant que backing band. Comment ne pas citer "Revolution Get Down", ce morceau que l'on croirait taillé pour un concert à Berkeley en 1968, ou le plus groovy "Have a Little Faith in Me" pour illustrer la qualité du groupe ainsi que l'incroyable voix de leur chanteuse Kekaula.

Kid Karate n'a rien à voir avec la film réalisé par le créateur de 'Rocky' en 1984. Le groupe irlandais tient plutôt des New York Dolls, des premiers albums d'Alice Cooper et d'une voix qui rappelle le punk des années 1990 et Dexter Holland, le chanteur des Offspring. Alors, le rock, un style qui se caricature ? Certainement, mais ce n'est pas ce duo de dublinois qui vous fera vous en plaindre. Le groupe offre des morceaux entre stoner, glam et punk aussi efficaces qu'un album d'Hanni El Khatib. De quoi vous faire pogoter une bonne heure durant.

Bien moins rock mais pas vraiment moins excité, c'est la troupe de Salut ! C'est Cool qui prendra la suite. Passé la surprise du clip de "Comprendre", qui semble par sa musique et son esthétique être un hommage au magnifique 'Dikkenek' ou à l'émission l'ayant très certainement enfanté "Striptease", on découvre un groupe extrêmement créatif, capable de rappeler leurs compatriotes parisiens de Jupiter sur "J'espère que l'on s'aimera longtemps", Fuck Buttons sur "Je t'aime" ainsi que la folie électro-yéyé de Lio ou des Belges de Vive la Fête sur "Tchin Tchi". Sortez vos k-way fluos, Salut ! C'est Cool fait revivre l'esprit de la rave du début des années 1990.

Findlay, Milky Chance et Rocky se présenteront également sur scène pour compléter la soirée. Dernière signature de Gum Records, le label de Woodkid, le groupe au nom de boxeur devrait démontrer que ce n'est pas pour rien que l'une des deux têtes du duo rémois The Shoes, Guillaume Brière, a co-produit leurs premiers morceaux. Avec eux, la soirée ne manquera pas de punch.

LiveReviews|0
2 people listening