Comme une envie de PyPy

Critique de 'Pagan Day'

0

Comments

Add +


Sous ce double sigle mathématique se cache un tout nouveau groupe de Montréal composé de membres jouant habituellement dans d'autres formations. Ensemble, ces musiciens ont recalculé l'équation heavy metal + blues + psychédélisme = stoner. Même si le morceau titre "Pagan Day" et le trippant "She's Gone" se situent en effet quelque part entre Motörhead et Queens Of The Stone Age, cet album ressemble davantage à un disque de punks qui auraient mélangé leur speed avec de l'acide, ou bien tout simplement découvert la distorsion. Résultat, des morceaux qui pour la plupart filent à toute allure, où les guitares martèlent leurs riffs planants et lourds, très lourds, compensés par la voix aérienne de A-Claude, la chanteuse de Duchess Says. 

Le fan de rock psychédélique se trouvera en terrain connu quand il écoutera le superbe mais classique "She's Gone", en revanche il sera surpris à l'écoute de "Too Much Cocaine", beaucoup moins coulant, totalement punk mais avec un gros son très bien produit. Il faut le dire : ce 'Pagan Day' ne cesse d'étonner son auditeur, passant à l'intérieur d'un même morceau d'un post-punk vaguement dansant et parfois convenu à des saillies électriques qui réveillent l'auditeur. C'est le cas de "New York" et surtout de "Daffodils", un titre qui joue merveilleusement bien sur les changements d'ambiance. Energique, old school et heavy, le disque est signé sur le label Slovenly Recordings, spécialisé dans le garage psychédélique, qui réalise donc l'un des plus beaux coups de ce début d'année.

>>> Sortie prévue pour le 11 février 2014. Ecouter l'album sur Bandcamp.


L’avis des utilisateurs

0 comments