Deep Purple

Notre sélection
DR

Ah, Deep Purple… Pour beaucoup, le groupe se résume à l’un des riffs les plus fameux de l’histoire du rock, ce "Smoke On The Water" simple et efficace que n’importe quel novice peut jouer au bout de trois minutes. Mais ces Anglais sont aussi des musiciens hors pair, à la croisée des chemins entre hard rock, metal et progressif. Des types qui ont pondu trois classiques en l’espace de quelques années dans les années 1970 : 'In Rock', 'Machine Head' et le live culte 'Made In Japan', qui va inaugurer la grande tradition des double 33 tours en concert à la production précise et puissante. A l’époque, le line-up de Deep Purple fait rêver. Pensez-donc, le guitariste Ritchie Blackmore, le bassiste Roger Glover (celui qui a chanté le tube "Love Is All"), le batteur Ian Paice, le chanteur Ian Gillan (passé à la postérité pour ses cris perçants) et le claviériste Jon Lord réunis tous ensemble ! Le résultat est à l’époque si brillant que le quintette devient énorme dans le monde entier, couvert d’or et de platine. Par la suite, les membres du groupe vont beaucoup fluctuer, mais Deep Purple continuera de produire des disques bon an, mal an. Pour les fans, la qualité est presque toujours au rendez-vous, du coup le groupe enregistre de nouveaux albums sans discontinuer de 1984 à aujourd’hui. Surtout, Deep Purple est une machine de guerre sur scène, où les musiciens s’en donnent à cœur joie. Réputés pour la virtuosité de leurs improvisations et leur professionnalisme, ils ont reçu en 2007 une récompense pour avoir vendu 150 000 billets et donné 40 concerts rien qu’en France. Ils reviennent avec le line-up « classique », à l’exception de Ritchie Blackmore (envolé vers des contrées plus folk) et Jon Lord (décédé en juillet dernier), le 13 novembre au Zénith de Paris.