General Elektriks

Notre sélection
Francois Berthier / Presse
General Elektriks

Sur scène, RV Salters, le cœur de la centrale General Elektriks, a l’énergie d’un lapin Duracell et la créativité d’un musicien multi-instrumentiste. Sampleur compulsif, chanteur improvisé et musicien chevronné, Hervé est un Frenchie qui vit aux Etats-Unis, connu ici pour ses débuts avec Mathieu Chédid dans le groupe mort-né Vercoquin. Expatrié à « Frisco » aux Etats-Unis, il découvre la magie du sample et entre dans le collectif Quannum, une fine équipe qui compte DJ Shadow et Blackalicious, dont il sera le musicien sur quelques tournées. La découverte du hip-hop grâce à ses deux amis l’influencera sérieusement dans la composition de son premier opus ‘Cliquety Kliqk’ en 2003, tandis que ‘Good City for Dreamers’, son second opus sorti trois ans plus tard, sera davantage funk-rock, avec des samples plus soul et groovy que le précédent. Il y emprunte le clavinet de Stevie Wonder, les sons de Prince, Sly Stone, Marvin Gaye, les Beastie Boys ou David Bowie et – nouveauté – chante aussi. ‘Parker Street’, son troisième album sorti cette année poursuit cette quête du groovy électrisant avec des perles comme "Summer Is Here" et "The Spark".

Après des concerts complets à la Cigale, au Bataclan et à la Maroquinerie en 2011, General Elektriks affiche à nouveau archi-complet en 2012, les 8, 9, 10 et 12 février, partout où il se produira à Paris (Café de la Danse, Maroquinerie, Gaité Lyrique et Nouveau Casino). Pour les fans désespérément désorganisés qui n'auraient pas eu le temps - encore une fois - d'acheter leurs places, sachez que cet hyperactif remet le couvert ! Cette fois, il voit grand et sera le 14 novembre au Zénith. Les places sont déjà disponibles à la vente.