Led Zeppelin vole de réédition en réédition

L'édition Deluxe des trois premiers albums sort aujourd'hui

0

Commentaires

Ajouter +


Réalisé dans les années 1980, le passage aux CD des albums de Led Zeppelin s'était révélé une catastrophe. Comme nous le signalait le critique Pacôme Thiellement dans une ancienne interview, non seulement la qualité du son ne rendait pas justice à la musique, mais les pochettes elles-mêmes s'étaient retrouvées amputées d'une partie de leur image. D'un point de vue symbolique, la suppression de certains personnages, comme le disciple dans l'album sans nom, prouvait l'ignorance et l'imbecillité des dirigeants des maisons de disques.

Il était logique que Jimmy Page, grand control freak quand il s'agit de son art, se penche sur les masters et finisse par en faire quelque chose. C'est d'ailleurs plus globalement toute l'œuvre de Led Zeppelin que le guitariste a souhaité retravailler. D'abord à travers la sortie du live 'How The West Was Won' paru en 2003, assemblage de deux live à Los Angeles en 1972 et sur lequel Page a réalisé un travail de mixage impressionnant. Dans la continuité, il sort aujourd'hui l'édition Deluxe des trois premiers albums, tandis que le reste de la discographie devrait suivre, accompagnée de disques en public inédits. 

Si la remasterisation du premier Led Zeppelin n'apporte pas forcément une plus-value extraordinaire aux classiques "Good Times, Bad Times", "Communication Breakdown" ou "Babe I'm Gonna Leave You", le second disque de l'édition Deluxe avec ses extraits live d'un concert donné à l'Olympia en 1969 ravira bien des fans. De leur côté, les deux autres rééditions valent leur pesant de riffs. Les tubes "Heartbreaker", "Whole Lotta Love", "Ramble On" ou "Moby Dick" ont retrouvé un allant et une puissance méconnue, dont on peut décortiquer la genèse dans un second CD constitué de mixes alternatifs et de versions instrumentales. Mais c'est sur le troisième et somptueux disque de Led Zeppelin (sans doute le meilleur) que ces éditions Deluxe fonctionnent le mieux, ouvrant sur un "Immigrant Song" ahurissant où l'on entend les dénivellations de la basse de John Paul Jones comme jamais. Avec le bluesy "Since I've Been Loving You", c'est John Bonham, auquel Jimmy Page rend un hommage appuyé dans une récente interview à Libération, qui resplendit. 

On ne saurait donc que vous conseiller de jeter une oreille sur ces morceaux intemporels, désormais disponibles dans une qualité irréprochable, même si la plus belle version d'une chanson qu'on aime reste souvent celle qu'on a écoutée pour la première fois.

Led Zeppelin I

- Edition Deluxe (2 CD) : 15,99 euros.
- Edition Deluxe (3 vinyles) : 33,99 euros.
- Super Deluxe Edition (2CD + 3 vinyles) : 107,99 euros.

Led Zeppelin II et III

- Edition Deluxe (2 CD) : 15,99 euros.
- Edition Deluxe (3 vinyles) : 25,99 euros. 
- Super Deluxe Edition (2 CD + 2 vinyles) : 117,99 euros.

  • Led Zeppelin I

    Led Zeppelin I
  • Led Zeppelin II

    Led Zeppelin II
  • Led Zeppelin III

    Led Zeppelin III

Led Zeppelin I


L’avis des utilisateurs

0 comments