Sixto Rodriguez

Sixto Rodriguez n’est pas très célèbre chez nous, mais il est d’ores et déjà un mythe de l’histoire du rock. Oublié par la postérité dans un premier temps, il goûte à 70 ans une gloire relative mais bien réelle, grâce aux rééditions magnifiques de ses albums par Light In The Attic et plus récemment par l’entremise du documentaire 'Sugar Man' de Malik Bendjelloul. Le film raconte comment l’Afrique du Sud de la classe moyenne blanche s’est prise de passion pour cet artiste mystérieux dans les années 1980, jusqu’à en faire l’un des symboles de la lutte anti-apartheid. Deux hommes finiront par enquêter sur sa disparition (on le croit mort à l’époque) et le retrouver dans les années 1990, début d’une belle renaissance pour Sixto Rodriguez. Car il faut le dire : 'Cold Fact' et 'Coming From Reality', les deux disques qu’il a publiés en 1970 et 1971, imposent à qui les écoute leur grâce infinie. Des chansons folk acoustiques apparemment simples et pourtant rehaussées de complexes arrangements, la voix vibrante du chanteur et la poésie frappante de ses mots. Déjà passé en France au Nouveau Casino en 2009, Rodriguez revient à la Cigale au mois de juin, l’occasion pour ceux qui ne le connaissent pas de le découvrir absolument. Ce sera toujours cent fois mieux que payer 70 € pour entendre Dylan massacrer ses chansons.

LiveReviews|0
2 people listening