Stupeflip

DR
Trianon, Pigalle dimanche 9 décembre 2012 19:00 - 0:00
Acheter des tickets

En 2002, la France des fumeurs de pétards (et ils sont nombreux) découvrait le titre "Je fume pu d'shit" d’un groupe nommé Stupeflip. Léger et amusant, ce tube n’avait en fait pas grand-chose à voir avec ce que le groupe ferait par la suite, du rap français teinté d’esprit punk radical et accompagné d’intermèdes en forme de chansons pop ringardes. Cette ambiguïté stylistique permanente, Stupeflip la met en scène à travers divers personnages : King Ju, Raskar-Kapak, Cadillac ou encore Pop-Hip, la partie « kitsch » du groupe. Du gang, faudrait-il dire, car Stupeflip est bien plus qu’une bande de musiciens, c’est en réalité une espèce de secte (le C.R.O.U.) et une religion, celle du « stup », censée régner sur l’humanité. Les paroles de Julien Barthélémy, démiurge qui se cache derrière cette galerie de portraits avec ses compères Stéphane Bellenger et Jean-Paul Michel, développent donc un univers secret et totalitaire, tout en alternant des laïus sur la vie quotidienne, l’enfance et le monde tel qu’il est. Dans un flot verbal qui semble presque improvisé, les textes regorgent de trouvailles géniales et de bons mots. Surtout, on y perçoit de façon diffuse une terrible nostalgie désabusée de l’enfance, une volonté de retrouver un âge innocent fantasmé, avant la corruption des âmes. Beaucoup de dérision aussi dans la façon d’utiliser une forme de premier degré infantile, comme lorsque Pop-Hip s’insurge contre les voitures en chantant « trop de gens écrabouillés – crabouillés – par les cages en métal », tandis que, derrière, l’auditeur entend King Ju en train de crier « on va faire du pognon avec celle-là ! ». Bref, Stupeflip est l’une des meilleures choses qui soient arrivées à la musique française depuis les années 2000. Même si le groupe a longtemps détesté donner des concerts, il semble plus enclin aujourd’hui à se produire sur scène, alors c’est le moment où jamais d’aller les voir au Trianon.

Nom du lieu Trianon
Contact
Adresse 80 boulevard de Rochechouart
18e
Paris

Transport Metro: Anvers Bus: 30, 54
Prix 26,40 €