Trombone Shorty & Orleans Avenue + De La Soul

Ajoutez à votre coupes de coeur
0 J'aime
© Kirk Edwards

Il entre sur scène, brandissant trompette et trombone, les bras levés en forme de V. Un V pour dire victoire, assurément, puisque cette bête de scène d'à peine 25 ans n’en finit pas de séduire un public toujours plus large. Troy Andrews est né à la Nouvelle-Orléans, et c'est là, dans les rues bouillonnantes de la ville qui ne dort jamais, qu'il apprend à jouer, dans les brass band et les clubs moites de Treme, berceau du jazz dont la série éponyme diffusée par HBO a permis au grand public de pénétrer l'univers. Rien d'étonnant d'ailleurs à ce qu'il y joue son propre rôle pendant quelques épisodes, le personnage est l'un des emblèmes du quartier. C'est ici qu'il a décroché son surnom, Trombone Shorty, distribué par un grand frère amusé de le voir porter, à 5 ans, un instrument plus grand que lui. Mais, rassurez-vous, il a bien grandi. Depuis, et avec deux albums 'Backatown' et 'For True', la musique emportée par ce petit génie a largement dépassé les frontières de la Louisiane. Soutenu ou accompagné par des grands noms comme Lenny Kravitz, Allen Toussaint, Dr John, Green Day ou Jeff Beck, lui et son groupe enflamment désormais les scènes du monde à coup de « supafunkrock », un mélange de soul, de jazz et de funk, auquel on aurait ajouté quelques notes de hip-hop et de rock. Sur scène, c'est une véritable tornade qui emporte tout avec souffle et talent. A la tête de son Orleans Avenue, Trombone Shorty livre des shows bouillants, essorants.

Premère partie : De La Soul. Rois d’un abstract hip-hop jazzy, De La Soul utilise des samples d’horizons variés, de la pop au folk en passant par les musiques psychédéliques et le jazz bien sûr, à des lieues du gangsta-rap en vogue dans les années 1990. Ils intègrent la Zulu Nation menée par Afrika Bambaataa et le collectif Natives Tongues qui revendiquent un hip-hop joyeux et positif et qui compte parmi ses adeptes Busta Rythmes, Queen Latifah ou A Tribe Called Quest. Leur album ‘De la Soul Is Dead’ marque un tournant dans leur style devenu plus sombre, avec des basses plus lourdes. Après quelques années de succès mitigé, l’album ‘The Grind Date’ relance De La Soul en 2004, avec les featurings prestigieux de Madlib, MF Doom ou Ghostface Killah. Si les dernières années manquent de nouvel album, ils ont signé plusieurs collaboration remarquées, notamment avec Gorillaz sur "Feel Good Inc". En join dernier Pos et Dove ont sorti sans Mase un album concept baptisé ‘De La Soul's Plug 1 et Plug 2 presents... First Serve’ qui raconte l'histoire de deux jeunes Américains qui veulent réussir dans le hip-hop (presque un album biographique ?). Ce sont deux producteurs français, Chokolate et Khalid qui réalisent les musiques, donnant un timbre original à cet album.

LiveReviews|0
1 person listening