Quatuor Arditti

© Julien Mignot

John Cage, philosophe-musicien et utopiste aura marqué le XXe siècle par ses compositions expérimentales. Elève de Schönberg, il a notamment été le directeur musical de la célèbre compagnie de danse contemporaine de son compagnon, Merce Cunningham. L'homme qui insère des gommes et des boulons entre les cordes d’un piano pour en distordre les notes, travaille à un retour vers la pureté organique du son. La confusion et le silence ont une place centrale dans ses productions. Les sons durent ou se taisent sans complexe. Autant dire que John Cage vénérait autant les battements de cœur et le bruissement des feuilles au vent, qu'une sonate de Chopin.

Le Quatuor Arditti, qui avait enregistré les œuvres complètes du musicien au début des années 1990, nous propose de découvrir deux de ses compositions. La première, ‘String Quartet in Four Parts’, alterne un nombre restreint de notes pour créer une atmosphère enivrante, au fil des quatre saisons. Une forme d'inertie et de bien-être statique en résulte. Plus tardives, les ‘Music for Four’ (en référence aux quatre musiciens) sont un parfait exemple de musique aléatoire. Les mélodies s'inscrivent dans une démarche en trois dimensions. L'espace est intégré aux sons et à leur durée, car le but est la déambulation du quatuor dans la salle de concert. Des laps de temps musicaux sont attribués aux instrumentistes qui agencent les thèmes des partitions à leur guise. Notes et musiciens sont des électrons libres pour Cage.

Téléphone de l'événement 01.44.84.44.84
Site Web de l'événement http://www.citedelamusique.fr