Cirque Plume : Tempus Fugit ?

1/9
© Yves Petit
2/9
© Yves Petit
3/9
© Yves Petit
4/9
© Yves Petit
5/9
© Yves Petit
6/9
© Yves Petit
7/9
© Yves Petit
8/9
© Yves Petit
9/9
© Yves Petit

Un piano pend du plafond, les planches s’agitent, et les artistes entrent en scène de manière inattendue. ‘Tempus fugit ?’ne manque jamais d’imagination ni d’originalité. Pas de fil narratif particulier mais une esthétique de la vie ouvrière et des machines de l’usine : des thèmes qui rappellent la rigueur et le labeur des arts du cirque, bien appropriés à cette troupe qui livre un spectacle d’une qualité technique impeccable. 

En plus du talent d’acrobate, chaque artiste est également musicien : contrebasse, guitare électrique, accordéon ou trombone, à chacun son instrument. En faisant appel à la musique, ‘Tempus fugit ?’ acquiert une nouvelle dimension. Variant du jazz à la pop ou au rock, chaque morceau s’avère en parfaite harmonie avec les performances. On se rappellera notamment de cette fameuse scène de funambulisme pendant laquelle dix circassiens jouent ensemble du verrophone (une sorte de xylophone en verre).

Trapézistes, acrobates, funambules... Impossible de douter du niveau d’entraînement des membres du Cirque Plume. Qui n’hésitent pas à ajouter des pointes d’humour ou de petits détails ici et là, jolie manière de ralentir le rythme des prouesses et de changer le tempo. Jeux d’ombre et de lumière, mimes drolatiques et acrobaties majestueuses, la troupe nous fait voyager avec elle, entre rêve et réalité. De quoi passer un moment magique et réjouissant en famille, en cette période de fêtes.