Le Laboratoire chorégraphique de rupture contemporaine des gens

1/3
© Sabine Bouffelle
2/3
© Sabine Bouffelle
3/3
© Sabine Bouffelle

Il y a d’abord ce titre. Interminable et cryptique, suffisamment pédant pour être drôle. Parfaitement représentatif du spectacle à venir. ‘Le Laboratoire chorégraphique de rupture contemporaine des gens’ est aussi loufoque sur scène que sur le papier. Chaotique comme le prétend son sous-titre, et infiniment cocasse il va s’en dire.
Imaginé collectivement, ‘Le Laboratoire’ raconte les répétitions d’un groupe de danse sur la paille financé in extremis par un groupe industriel québécois spécialisé dans l’exportation de porc.
Oui, c’est n’importe quoi. Mais un n’importe quoi réussi. Au cœur de cet insolite spectacle-répétition, il y a Jön Bricard, un chorégraphe égocentré, insupportable, voire même odieux. Une caricature hilarante de metteur en scène illuminé qui propose à ses danseurs des séances de prises d’énergie, de « plonger » dans le travail, voir même de « s’offrir à la scène pour se réaliser pleinement ».

Véritable pied de nez au théâtre sentencieux le spectacle de la compagnie M42, interroge avec dérision les conditions de création, et la précarité des artistes. Jusqu’où doit-on aller pour pouvoir jouer ? Quels sacrifices ? Quelles humiliations ?

En utilisant majoritairement un registre grotesque pour raconter cette histoire de spectacle porcin, les artistes de la compagnie ont malheureusement cantonné les personnages à un vocabulaire chorégraphique limité et à revivre les mêmes scènes ubuesques encore et encore. L’ensemble tourne alors un peu en rond, et si l’on rit de bon cœur, si les dialogues et les personnages sont parfaitement ficelés, si le spectacle est divertissant, intelligent et drôle, l’on reste à son terme un peu sur sa faim.

Téléphone de l'événement 01 45 88 62 22
Site Web de l'événement http://www.theatre13.com
LiveReviews|0
1 person listening