Ma mère qui chantait sur un phare

©DR

Le contenu de cette page est fourni par un partenaire de Time Out.

Marzeille et Perpignan, 13 et 10 ans, découvrent ce matin‐là que leur mère a encore crisé : grimpée au sommet du phare, elle chante à tue‐tête sa douleur face à l’océan, ivre et dépoilée, zieutée d’en bas par tous les gars du village. Mais comment sauver maman de la honte et de la folie ? Ainsi démarre pour les deux frérots une journée épique et héroïque, avec ange blond et Bon Dieu en personne, chiots à noyer et grenouille à percer, bulldozer et cerbère.