Macbeth

Ajoutez à votre coupes de coeur
0 J'aime
© Georges Vafias

Bonne nouvelle : même les tragédies qui figurent au panthéon de la littérature peuvent parfois être détournées de leur chemin de croix. La preuve au théâtre de Belleville avec cette réécriture en accéléré (une toute petite heure) de ‘Macbeth’. Une pièce qui regorge de personnages, de décors et d’action et qui pourtant n’est interprétée que par deux clowns dans un cube noir. Ensemble, Francis (Louis-Jean Corti) et Carpatte (Maria Zachenska) vont tout jouer : de la chevelure ondulée de Lady Macbeth, au rire sardonique des trois sorcières, en passant par le bruissement des arbres. Habillés de rayures et parsemés de pompons, les deux comédiens réussissent avec dextérité à extraire le grotesque de la tragédie, l’humour du pathos. Des meurtres sanglants, des guerres, des vengeances, le tout raconté avec ce qu’il faut de bégaiement. ‘Game of Thrones’ version Zavatta. Improbable, mais bien.

Aussi vive que musclée, la mise en scène ne laisse que peu de place aux temps morts. Un jour régicide, l’autre déchu, le pauvre Macbeth (en débardeur rose et collerette) est bien malmené par un Francis plus occupé à jouer l’horloge qu’à donner du sang bleu au roi. Le résultat est à la fois drôle et poétique, bourré de second degré et d’inserts comiques, parfait pour ceux qui n’auraient pas envie de sacrifier leur dimanche à la fastidieuse lecture des cinq actes. Un joli voyage en somme, à condition tout de même de laisser ses préjugés aux portes de la salle.

Téléphone de l'événement 01 48 06 72 34
Site Web de l'événement http://www.theatredebelleville.com
LiveReviews|0
1 person listening