Rue de la Chute

© Serge Koutchinsky / Royal de Luxe

Gigantisme, machines à jouer, théâtre de rue... La compagnie Royal de Luxe, basée à Nantes depuis 1989, n’a cessé depuis sa création d’inventer de nouvelles formes de théâtre. Privilégiant la récup’ et le bricolage, leurs constructions farfelues alimentent un imaginaire haut en couleur. Chacune de leurs spectaculaires apparitions invite le spectateur à décoller du monde réel pour celui de la fantaisie grandiloquente. Dans leur dernière création, ‘Rue de la Chute’, la compagnie revisite la mythologie du Far West à la sauce Royal de Luxe. Convoquant ainsi tous les maîtres du western (Sergio Leone, Fritz Lang, les frères Coen...), ils nous renvoient en enfance, au temps où l’on jouait aux cow-boys et aux Indiens...

Sur le principe des poupées russes, le spectacle ouvre sur un tournage mettant en scène le tournage d’un film de 1910 : ‘Le Cheval pendu’. Si les trucages grossiers du cinéma mis à nu prêtent à sourire, l’enfilade de clichés et les blagues lourdingues voire purement et simplement vulgaires, rendent cette nouvelle production assez décevante. En effet les machines à jouer, qui sont la spécialité des Nantais et garantissent habituellement la dimension féérique de leurs œuvres, se font rares. L’accent est mis sur une histoire en dents de scie, un jeu d’acteurs de boulevard et du grand-guignolesque sanguinolent. Les seuls passages valables sont ceux où entrent en scène des animaux-machines, démontrant le savoir-faire des techniciens, véritables héros du spectacle.

Un ratage déplorable, surtout au regard de l’effervescence qui accompagne la prestation : lors des premières représentations, gratuites, il fallait se farcir des heures d’attente pour avoir le privilège de faire partie du public. Et au final quand même, plusieurs départs durant le spectacle : des parents avec de jeunes enfants (Royal de Luxe avait pourtant averti : « le spectacle n’est pas fait pour certaines âmes trop sensibles »), et d’autres qui ne devaient pas partager le même humour. Tout de même, les Nantais auront réussi leur pari : nous faire régresser et rire, à l’aide d’un esprit loufoque et potache, quitte à ce que le bon goût ne soit pas au rendez-vous.

Téléphone de l'événement 01.44.94.98.00
Site Web de l'événement http://www.quartierdete.com