Séquence 8

Notre sélection
Ajoutez à votre coupes de coeur
0 J'aime
© Sylvie Ann Pareil

C’est sur le trépidant tube des C2C "F.U.Y.A" que ‘Séquence 8’, huitième création des 7 Doigts de la main, s’ouvre. Un feu d’artifice sonore sur lequel les acrobates ont imaginé une chorégraphie riche en sauts périlleux et enjambées gracieuses. Une introduction musclée à un spectacle qui ne laisse aucun répit à ses protagonistes, rythmé du début jusqu’à la fin, harmonieux de la tête au pied.

Il faut dire que la compagnie canadienne n’en est pas à son coup d’essai. Imaginée en 2002 par un collectif d’acrobates (dont l’excellent Patrick Léonard), elle propose une version à la fois narrative et onirique des arts du cirque. Un subtil mélange de danse, de saynètes de théâtre, de voltige, le tout relevé de pointes d’humour. Rien que ça.

Et ‘Séquence 8’ ne déroge pas à la règle : à la fois énergique et poétique, drôle et enlevé, le spectacle déclenche dans la salle des vagues d’hilarité et des « oh » d’émerveillement. Le cœur qui bat lorsque la gracile Alexandra Royer s’élance dans les airs depuis son étroite barre russe. Le souffle coupé quand l’acrobate glisse précipitamment du haut de son mât chinois. Séduit par ce corps à corps gracieux et inattendu au cerceau… Une maîtrise scénique qui donne le vertige et un art qui regorge de détails pleins de charme : des chorégraphies en miroir, un quizz de fin d’entracte pour réviser la première partie, des conversations philosophiques sur le sens profond de la bascule coréenne, quelques touches de hip-hop… Ils savent tout faire. Et le spectacle de se clore sur une standing ovation, unanime et amplement méritée.

LiveReviews|0
1 person listening