Roland Garros 2014

♪ Danse et mets tes baskets ♫

0

Commentaires

Ajouter +
Gael Monfils fait le show avant Roland Garros

Gael Monfils fait le show avant Roland Garros © Virginie Bouyer


Monfils est en quarts de finale ! Ce n'est pas le cri d'une mère pied-noir, c'est juste nous qui nous réjouissons de la brillante victoire de Gaël Monfils hier face à Guillermo Garcia-Lopez en trois sets à Roland Garros. L'occasion pour Time Out Paris (mieux vaut tard que jamais) de causer tennis. Car Roland Garros n'est pas seulement le partenaire officiel des siestes de tous les ados, étudiants et chômeurs de France depuis sa diffusion à la télé et la douce voix caressante de Jean-Paul Loth et Michel Dhrey, c'est aussi le tennis qui rappelle aux Français qu'il existe. « Coucou, je suis là ! » semble-t-il nous dire chaque année au mois de mai. Et tout le monde de s'intéresser soudain à des types répondant au nom d'Axel Michon ou Adrian Mannarino, candidats français vite passés à la trappe, ou encore de vouloir ressortir la raquette pour se faire un court.

D'où ce petit dossier non exhaustif, qui allie infos pratiques, analyse brillante et pronostics. 

• Où jouer au tennis à Paris ?

Tennis La Faluère

Tennis La Faluère © DR

  1. 13 route de la Pyramide, 12e
Plus d'infos

© EChirache

  1. 3 rue Guynemer, 6e
Plus d'infos

• Où jouer au tennis... de table ?

© Emmanuel Chirache

Gossima ping-pong bar

  • Note: 4/5
  • prix: 2/4
  1. 4 rue Victor Gelez, 11e
Plus d'infos

• Jeu, sexe et match


Si Roland Garros rassemble des millions de téléspectateurs tous les étés, ce n’est pas uniquement par amour de la balle jaune. Mâles bronzés et huilés, jeunes filles russes en jupette plissée, cris sauvages et tension silencieuse : Roland Garros, c’est avant tout une affaire d’érotisme.

Rafael Nadal, lui, c’est le bûcheron aux gros bras, aggressif sur le court mais tendre dans les clips de Shakira. Un guerrier bronzé aux tablettes de churròn appétissantes, qui fait fondre les cœurs à chacune de ses apparitions.

Roger Federer, avec un jeu tout en grâce et fluidité, est le gendre parfait, la force tranquille qui sent la chlorophylle, celui qui parle trois langues, ne transpire jamais, a la victoire modeste et pleure quand il perd. Neuf fois de suite, cet adorable Helvète a été élu joueur préféré des amateurs, et huit fois de suite celui des joueurs. En 2011, il était même la deuxième personnalité la plus respectée de la planète, juste derrière... Nelson Mandela. Bref, avec un physique charmeur et un jeu sensuel, Federer est la preuve que même les Suisses peuvent déclencher en chacun(e) de nous des élans de bestialité.

Côté féminin enfin, ce sont les patronymes se finissant en « a » qui emballent les spectateurs. Sharapova, Azarenka et cetera séduisent les amoureux de la terre battue à grand renfort de jambes fines et galbées, jupettes suggestives et queues de cheval frétillantes. Une Française s'ajoute à la liste cette année, la jeune Alizé Lim, 23 ans et une beauté qui n'a pas laissé insensible l'assistance masculine en dépit d'une défaite au premier tour. Car malheureusement, depuis quelques années on semble moins se soucier de la victoire des filles que de leur culotte, entraperçue au détour d’un service. Roland Garros, monde de l’érotisme, mais aussi du sexisme.

• Les favoris toujours en lice

Novak Djokovic (Serbie)

4 fois demi-finaliste et 1 fois finaliste à Roland Garros.

  1. Numéro 2 mondial

Rafael Nadal (Espagne)

8 fois vainqueur à Roland Garros.

  1. Numéro 1 mondial

Andy Murray (Royaume-Uni)

Demi-finaliste à Roland Garros.

  1. Numéro 8 mondial

David Ferrer (Espagne)

Demi-finaliste et finaliste déçu de Roland Garros en 2013, face à Rafael Nadal.

  1. Numéro 5 mondial

• Notre pronostic pour la finale

La terre, battue.

• Notre image préférée

Le plongeon de Gaël Monfils face à Jan-Lennard Struff lors du deuxième tour de Roland Garros, qui a eu son petit succès sur les Internets. Ce joli saut à l'horizontal pour rattraper une balle alors qu'il est pris à contrepied a suscité l'admiration du public malgré la perte du point. Un truc bien dans la tradition française, qui consiste à préférer la beauté chevaleresque du geste à son efficacité capitaliste. On ne se refait pas, et c'est tant mieux.

En vidéo


L’avis des utilisateurs

0 comments