50/50

Cinéma, Comédie
  • 3 sur 5 étoiles
0 J'aime
Epingler
50/50
1/2
50/50
50/50
2/2

« Ce qui ne te tue pas te rend plus fort » : voici l’heureux proverbe qu’illustre ce drame sur le cancer – qui s'avère au final aussi sincère et rassurant que prévu, après avoir tergiversé un moment avec nonchalance. Adam (Joseph Gordon-Levitt) en est le héros, un jeune cool de Seattle qui reçoit de son docteur des nouvelles plus que mauvaises... Son indéfectible acolyte, Kyle (Seth Rogen, en mode ‘Quarante ans toujours puceau’) se lance dans l'action, suggérant une tactique qui prend la forme d’une distrayante prescription. La fragile petite amie d'Adam (Bryce Dallas Howard, émouvante dans un rôle difficile) est d'un soutien moindre, ne parvenant à s’habituer aux visites à l’hôpital, ni aux sombres échanges ou aux vannes cinglantes de patients en chimio acariâtres.

Mais juste au moment où cet optimisme débordant en deviendrait presque exécrable, deux interprétations réussies débarquent dans la foulée l’une de l’autre, et parviennent à relancer le jeu de chacun. La bien-pensante mais inexpérimentée Anna Kendrick, un brin prévisible, ravive la rage d’Adam. Et dans le rôle de sa mère, alors que l’on attendrait un personnage larmoyant, Anjelica Huston opte pour un angle surprenant, mine de réflexions amères et de terribles blessures assumées. L'histoire est autobiographique puisqu'il s’agit d’une épreuve personnelle traversée par le scénariste Will Reiser ; on ne peut s’empêcher de sourire en pensant qu’il a eu de telles femmes dans sa vie, solides et d'un grand soutien. Et qui lui ont redonné le goût du comique.

Par Tom Huddleston (trad. Charlotte Barbe)

Détails de la sortie

Durée 100 mins

Crédits

Réalisateur Jonathan Levine
Acteurs Joseph Gordon-Levitt
Seth Rogen
Anna Kendrick