Hanezu l'esprit des montagnes

Cinéma, Drame
  • 3 sur 5 étoiles
0 J'aime
Epingler
Hanezu l'esprit des montagnes

Contemplatif, ce film de Naomi Kawase pose pourtant quelques problèmes, qui relèvent moins de sa classique histoire de triangle amoureux (une femme, le mari, l’amant), plutôt émouvante – bien que vue un bon millier de fois – que de sa tonalité naïve. En un mot, ‘Hanezu’ paraît assez ambivalent : d’un côté, il a l’agréable simplicité d’un conte, d’une légende sur les éternels aléas du désir, la sobre élégance d’un haïku… De l’autre, on se croirait parfois un peu chez Muji, avec une poésie naïve où tout le monde est artiste, porte de jolies fringues épurées, et mange bio.

Pourtant, on n’a rien a priori contre une certaine naïveté, qui permet d’ailleurs à la réalisatrice d’aborder le quotidien de ses protagonistes avec un œil souvent formellement proche du documentaire – notamment par sa manière de filmer la nature (point fort de ce film) et d’y inscrire l’homme. Seulement, à la longue, c’est un peu court. Aussi, lorsque la mort fait irruption dans le récit, avec une violence stoïque qu’on n’attendait pas vraiment, il devient difficile pour le spectateur de savoir sur quel pied danser, et si l’étrange tonalité du film est délibérée ou non. Encore que cela constitue sans doute une part de son charme hésitant.

Bref, si vous avez un rendez-vous galant, et cherchez un joli film gracile pour emballer, vous y trouverez assurément votre compte. Si vous vous sentez d’humeur contemplative, avec un fort besoin de repos, aussi. En revanche, les familiers du cinéma japonais risquent fort de trouver cet ‘Hanezu’ un peu superficiel, qui les rendra sans doute nostalgiques de films d’Ozu.

Par AP

Détails de la sortie

Date de sortie mercredi 1 février 2012
Durée 91 mins

Crédits

LiveReviews|0
1 person listening