La Rue rouge

Cinéma, Drame
  • 4 sur 5 étoiles
0 J'aime
Epingler
La Rue rouge

Remake de La Chienne de Renoir, La Rue rouge de Fritz Lang ressort en salles et en copie restaurée : belle occasion de retrouver quelques-unes des obsessions du cinéaste allemand, pour un film noir où la perversité le dispute au tragique.

Reprenant le trio d’acteurs principaux de La Femme au portrait, son précédent film, La Rue rouge (1945) permet à Lang de creuser à nouveau des thématiques qui lui sont chères : en premier lieu celle de la peinture – que le réalisateur pratiqua d’ailleurs avec un certain succès durant sa jeunesse. Employé de magasin vieillissant et peintre à ses heures perdues, Christopher Cross (Edward G. Robinson) s’amourache ici de Kitty (Joan Bennett), femme fatale au regard de biche qui, sous la coupe de son amant, le brutal Johnny (Dan Duryea), n’hésitera pas à manipuler le pauvre homme, allant jusqu’à revendre ses tableaux, qu’elle signe de son nom.

D’une progression dramatique implacable où chacun des protagonistes, quelle que soit son inclination morale, se voit progressivement écrasé par le destin, La Rue rouge demeure, à près de 70 ans de distance, une œuvre d’une noirceur imposante, contrebalancée par le fluidité de la réalisation maniaque de Lang et le jeu, à la fois pittoresque et émouvant, de ses comédiens. Surtout, le cinéaste n’hésite pas à se confesser discrètement, livrant à travers le personnage d’Edward G. Robinson quelques réflexions touchantes, parfois profondes, sur la vieillesse et son refus, l’art confronté au monde de l’argent ou les vicissitudes de la passion amoureuse. Une belle reprise en perspective.

En salles le 14 mai 2014

Par AP

Détails de la sortie

Durée 103 mins

Crédits

Réalisateur Fritz Lang
Scénariste Dudley Nichols
Acteurs Rosalind Ivan
Jess Barker
Edward G Robinson
Margaret Lindsay
Dan Duryea
Vladimir Sokoloff
Samuel S Hinds
Joan Bennett
LiveReviews|0
1 person listening