Melancholia

Cinéma, Fantastique
  • 4 sur 5 étoiles
0 J'aime
Epingler
Melancholia
Alexander Skarsgrd, Kirsten Dunst and Charlotte Gainsbourg, from left, in Melancholia

Certes, on peut n’être pas totalement adepte de l’humour glissant de Lars von Trier, reste que ‘Melancholia’ n’aura laissé personne indifférent. L'introduction est somptueuse, impeccable et implacable. Cinq minutes retentissantes, oniriques, durant lesquelles se succèdent au ralenti les plus belles images du film : une mariée qui court, les jambes empêtrées dans du fil de laine, un cheval qui tombe, une planète qui engloutit la Terre. Et un prélude de Wagner qui glace doucement chacun des tableaux. Deux heures plus tard, ‘Melancholia’ s'achève, effrayant, sur une scène de fin du monde particulièrement réussie. Ce qu'il s'est passé entre les deux est moins évident. En deux actes pour deux sœurs, Lars von Trier fait étal de son incontestable génie esthétique. L'idée – arracher le récit apocalyptique des griffes du blockbuster – est séduisante, mais on ressort de là avec un sentiment d’excès et d’étrangeté propre aux films de von Trier.

Le ballet s'ouvre sur le mariage de Justine (Kirsten Dunst), qui se drape petit à petit d'une profonde mélancolie. La réunion de famille, avec les habituelles ficelles qui nouent ses drames internes, est livrée comme un résumé des meilleurs effets du cinéaste. Le deuxième temps de ‘Melancholia’, incarné par Claire (Charlotte Gainsbourg), est un huis clos au grand air : dans un luxueux manoir, celle-ci assiste, terrifiée, au lent cataclysme annoncé par le prologue. Les différentes réactions provoquées par cette fin du monde – à travers les yeux du père optimiste, de l'enfant à la fois émerveillé et effrayé, ou encore de Justine, enlisée et résignée – s'affrontent dans une douce agonie. Le réalisateur sait gratter et restituer les affres du comportement humain, mais peut-être, à force d'emphase et de métaphysique précieuse, s'éloigne-t-il toutefois de ses propres personnages. En usant d'une poétique esthétique du spleen, il montre et met en abîme l'expression de la dépression : la démonstration est puissante et maîtrisée, mais également d’une grande froideur… A croire que Lars von Trier l’attend avec impatience, cette fameuse fin du monde.

Acheter ce DVD sur Amazon.

Par Alexandre Prouvèze

Détails de la sortie

Date de sortie mercredi 10 août 2011
Durée 130 mins

Crédits

Réalisateur Lars von Trier
Scénariste Lars von Trier
Acteurs John Hurt
Brady Corbet
Kiefer Sutherland
Charlotte Rampling
Udo Kier
Charlotte Gainsbourg
Kirsten Dunst
Stellan Skarsgard
Alexander Scourby
LiveReviews|0
1 person listening