Viva Riva !

Cinéma, Drame
  • 3 sur 5 étoiles
0 J'aime
Epingler
Viva Riva !

Ce thriller congolais, trash mais engagé, a raflé la mise aux Oscars africains cette année au Nigeria. Cette œuvre de Djo Tunda Wa Munga, cinéaste congolais formé en Belgique, est remarquable à la fois de par sa provenance (un pays à la production cinématographique restreinte) et de par sa manière de mêler les codes de différents genres et des observations aiguës sur un pays à peine sorti de longues années de guerre. C'est puissant, rapide, brutal – et si vous n'avez jamais vu une femme bénéficier d’un cunnilingus à travers les barreaux de fer d'une fenêtre de rez-de-chaussée, c'est le moment ou jamais…

En pleine crise du pétrole à Kinshasa, Riva (Patsha Bay) est un escroc qui joue de ses charmes auprès d’intermédiaires pour se fournir en pétrole angolais. Mais évidemment, chacun réclame sa part du gâteau : le gangster César (Hoji Fortuna), le parrain Azor (Diplome Amekindra) et la militaire Nora (Manie Malone)… Jusqu’aux religieuses qui ne rechignent pas à quelques magouilles et un peu de trafic. Notre guide à Kinshasa, c'est JM (Alex Herabo), un vieux pote de Riva qui le traîne loin de sa famille, dans une odyssée au cœur de la capitale congolaise. Autant le dire, la majeure partie du film est hardcore. Mais Munga réussit plutôt dans sa peinture du Congo en septième cercle de l'enfer, et son intrigue frénétique est pleine d’espoirs de gros coups, de vies nouvelles et de bonnes chaudasses – bref, des ambitions d'hommes cupides et lâches dont le centre de décision réside dans les parties génitales. Bien sûr, il faut un peu de patience pour habituer son regard à une telle bestialité. Mais au moins, on ne s'ennuie jamais.

Par Dave Calhoun / A.P

Détails de la sortie

Noté 12
Date de sortie mercredi 18 avril 2012
Durée 100 mins

Crédits

LiveReviews|0
2 people listening