• Actualités
  • Évènements & festivals

5 raisons de ne pas rater le Sonic Protest festival

© DR

Du mercredi 7 au samedi 17 mars, le festival musical le plus anti-conformiste de France revient à Paris. Concerts, expo, conférences, ateliers, projections… Pourquoi le « je peux pas, j’ai piscine » n’est tout simplement pas négociable.

1- Pour se dépuceler les oreilles
Au pays des festivals formatés, le Sonic Protest fait figure d’OFNI (Objet Festivalier Non-Identifié). Pour cette quatorzième édition, rien n’a changé : toujours ce même goût pour l’éclectisme et la prise de risque. Pionniers, outsiders, dilletants géniaux... De la bouche des organisateurs, le rendez-vous incontournable des musiques singulières « s’éloigne des autoroutes à soupe pour imaginer un évènement sans tête d’affiche ».

2- Pour l'improbable mélange des genres
Il n’y a qu’au Sonic Protest que vous pourrez écouter ce poète du raï du métro parisien (Mohammed Lamouri), du punk français (Satan), un groupe japonais au nom WTF, Maher Shalal Hash Baz (« Proche pillage, imminent butin » en hébreu dans le texte).

3- Pour réviser votre anglais avec un dinosaure de l'électro
L'octogénaire Morton Subotnick, pionnier de l'électro, a inspiré des petits jeunots comme Daft Punk ou Kraftwerk. Il a aussi inventé un synthétiseur modulaire, aujourd’hui utilisé dans le milieu electro. Ne loupez pas sa conférence gratis (sur réservation) dans la langue des Rolling Stones : The Technological Big Bang : Tape Recorders, the Transistor & the Credit Card (a personal history) au très chic Mona Bismarck American Center (16e) ce jeudi 15 mars à 19h.

4- Pour faire la bringue dans une Eglise parisienne
Sons cheloïdes, ambiance trip sous LSD. Le 16 mars, à l'Eglise Saint-Merri (4e), papy Subotnick fête les 50 ans de son Silver Apple Of The Moon, considéré comme le premier album de musique électronique. Aux côtés du punk électronique teuton Alec Empire (membre du groupe Atari Teenage Riot) et du vidéaste Lillevan.

5- Pour changer les préjugés autour du handicap
Entre new-wave, dance, electro, post-punk, le Kollektiv Barner 16 est un groupe d’indie-pop expérimentale originaire de Hambourg mêlant musiciens avec ou sans handicap. Vendredi 9 mars, à 20h, ils seront sur la scène du FGO Barbara pour leur premier concert en France. 

Quoi ? Sonic Protest Festival 2018
Quand ? Du mercredi 7 au samedi 17 mars 2018
Où ? L’Eglise Saint-Merry (4e), la Médiathèque Musicale de Paris (Forum des Halles, 1er), le FGO-Barbara (18e), le Mona Bismarck American Center (16e), le Théâtre de Vanves, L’Echangeur (Bagnolet)
Combien ? De gratuit à 28,39 € la journée. Pass festival Prix : de 70,39 € à 140,39 €. Billetterie en ligne

0Comments. See More