• Actualités
  • Dans nos Assiettes

La table d’hôtes, nouvelle tendance hot avec Papy aux Fourneaux

Papy aux Fourneaux

Papy aux Fourneaux mise sur le plaisir de partager un plat à gratin à plusieurs et plonger la louche dans la même cocotte que nos convives. Et réinvente la table d’hôtes, côté 14e.

Trouver de grandes tables où parquer toute une bande d'amis affamés n'est pas toujours évident au royaume de la bistronomie intimiste. Rusé, Papy aux Fourneaux s'insère dans le créneau des larges tablées en proposant une addition dégressive en fonction du nombre de couverts.

Le Papy en question est un prétexte, la toque et l’ardoise sont véritablement tenues par la jeune relève de l'équipe ArtiChef, installée depuis août 2017 dans cette auberge du 14e, près du métro Pernety, un quartier/village familial qui se prête bien au concept. Misant sur un nouvel âge du partage et sur le manque de lieux où prolonger le repas sans être fusillés du regard par les clients au ventre vide dans la file d'attente, Papy aux Fourneaux a soigné le cadre. Dans le décor de maison de grand-père pimpé par Élise Pavard, décoratrice déjà remarquée aux Pavillons des Canaux dans le 19e, les bérets sont montés sur mobile et les assiettes en faïence accrochées aux murs sont rafraîchies par un coup de peinture fluo.

Devant nos serviettes à carreaux, sur de longues tables en bois où s’accoude un public intergénérationnel, le challenge, même à deux, est de s'accorder sur le menu à partager. Nous optons en chœur pour une soupe de topinambour avec ses tranches de châtaigne, relevée et roborative, dont nous nous resservons à la louche. Le gratin végétarien qui arrive ensuite peut se manger sans son dentier, sous forme de purée, avec ses poireaux fondants et sa béchamel au parmesan. Le vin, lui, est en vrac, la bouteille est à moins de 20 euros et on peut même repartir avec une fois ouverte devant un plateau de fromages à se damner.

On évite de devenir un restaurant normal”, explique Julien Meunier, cofondateur des lieux avec Pierre Durand. Tous deux ont démarché des petits producteurs français pour remplir leur garde-manger, de la bière brune venue de Brie à la viande de la bien nommée famille Bouchez. On peut ensuite passer au salon, où baby-foot, jeux de société et une balançoire incitent à s’attarder. C'est quelque part le salon XXL sur lequel on fait une croix quand on vit à Paris.

Pour provoquer la rencontre, on peut aussi se lancer en s’inscrivant seul ou à plusieurs à l’événement Les Amis de Papy, une réelle table d’hôte ponctuelle où l’on se mélange véritablement, entre torchons et serviettes à carreaux, bien entendu…

Quoi ? Papy aux Fourneaux, table d'hôtes dans le 14e
Où ? 70, rue de l’Ouest, Paris 14
Quand ? Du mardi au samedi de midi à 14h30 puis de 19h30 à 22h30. Les apéros du jeudi, de 18h30 à 20h30

0Comments. See More