Le meilleur de votre ville

Beaubourg ouvre sa chambre noire

Le Centre Pompidou inaugure son cabinet de photographie le 5 novembre 2014

Jacques-André Boiffard, 'Renée Jacobi', 1930 / © Collection Centre Pompidou, diffusion RMN

Jacques-André Boiffard, 'Renée Jacobi', 1930 / © Collection Centre Pompidou, diffusion RMN


Il avait déjà son musée, son cinéma, sa librairie, sa boutique de design, son restaurant panoramique, sa galerie dédiée aux enfants et ses expos blockbuster. Il avait même (détail auquel nous n'avons jamais été insensibles) des toilettes high-tech dignes des plus grands aéroports internationaux (sèche-mains 2 secondes chrono et tout le toutim). Bref, il ne manquait plus au Centre Pompidou qu'un autre type de cabinet : celui, dédié à la photographie, qui ouvrira ses portes le 5 novembre 2014. Un nouveau joyau de la collection permanente qui permettra au plus grand musée d'art moderne d'Europe d'exposer les trésors de son fonds photographique titanesque (40 000 épreuves et plus de 60 000 négatifs), récemment enrichi par des donations de taille, dont celle du collectionneur Christian Bouqueret, spécialiste de la photo surréaliste.

Une excellente nouvelle pour les amateurs du huitième art, qui devraient trouver dans cette chambre noire beaubourgeoise une mine d'or capable d'échafauder, au fil des accrochages, une véritable histoire de la photographie du XXe siècle (malgré un penchant marqué pour les avant-gardes des années 1920 et 1930 - Centre Pompidou oblige). Et ce n'est pas tout : l'espace de 200 m2, situé dans le Forum, sera accessible gratuitement et présentera trois expositions par an. A commencer par un hommage à Jacques-André Boiffard, monstre sacré du surréalisme encore trop peu connu du public. On en reparle dans un mois.


Un cabinet peut en cacher un autre

Un musée, une œuvre : la 'Fontaine' de Marcel Duchamp au Centre Pompidou. > Lire notre analyse de l'œuvre



City links

Global links