Le meilleur de votre ville

Galeries • Les vernissages de la semaine

Huit bonnes raisons de sabrer le champagne

Guillaume Bresson

Fastfoods, no man's land urbains, parkings... Fidèle à ses thèmes de prédilection, Guillaume Bresson présente une dizaine de nouvelles toiles chez Nathalie Obadia. Comme dans ses deux expositions précédentes à la galerie, le peintre français confronte encore des sujets ultra-contemporains à des décors de Renaissance italienne et à un style grave et solennel, digne du romantisme. Mais cette fois, l'artiste pousse encore plus loin son hyperréalisme minutieux, en travaillant notamment sur des panneaux de bois et en mettant en pratique une étude très poussée de la perspective, qui flirte avec la 3D.
En savoir +

  1. Galerie Nathalie Obadia • 18 rue du Bourg-Tibourg, Paris
  2. Vernissage le mercredi 5 novembre de 17h à 20h

Autoportraits

Dans le cadre du Mois de la Photo, la galerie présente les autoportraits d’une vingtaine de photographes parmi lesquels Berenice Abbott, Brassaï, Raymond Depardon, Lucien Hervé, Vivian Maier ou Kourtney Roy.
En savoir +

  1. Les Douches - La Galerie • 5 rue Legouvé, Paris 10e
  2. Vernissage le jeudi 6 novembre de 18h à 21h

Yves Marchand & Romain Meffre : Industrial Explorations

Après les ruines de Détroit et les décombres de l’île japonaise Gunkanjima, les deux jeunes photographes français Yves Marchand et Romain Meffre exposent une série d'usines en lambeaux, vestiges des grandes ambitions industrielles du bassin méditerranéen et du continent européen.
En savoir +

  1. Polka Galerie • 12 rue Saint-Gilles, 3e
  2. Vernissage le jeudi 6 novembre de 18h à 21h en présence des artistes

Park Seo-Bo : Ecriture

La galerie Perrotin présente quarante toiles de l'artiste coréen, réalisées entre 1974 et 2014. L'occasion de (re)découvrir l'œuvre du fondateur du mouvement monochrome Dansaekhwa, dont les toiles abstraites, triturées par des lignes tracées au crayon, lorgnent vers une forme d'écriture expressionniste.
En savoir +

  1. Galerie Emmanuel Perrotin • 76 rue de Turenne, 3e
  2. Vernissage le jeudi 6 novembre de 16h à 21h

Philippe Guionie : Swimming in the Black Sea

Réalisée entre 2004 et 2012, cette belle série de polaroïds retrace les pérégrinations de Philippe Guionie le long des rives de la mer Noire. Un voyage photographique d’une poésie vaporeuse.
En savoir +

  1. Salon du Panthéon • 13 rue Victor Cousin, 5e
  2. Vernissage le mercredi 5 novembre de 18h à 21h en présence de l’artiste

Michael von Graffenried

Dans le Cadre du Mois de la Photo OFF, Michael von Graffenried propose une virée étrange au cœur de la fête de la bière de Munich. Prise entre 2010 et 2011, cette nouvelle série témoigne de la quête d'authenticité de ce photographe qui cherche toujours à s'aventurer au plus près de ses sujets, en se soumettant aux contraintes de l'appareil panoramique.
En savoir +

  1. Galerie Esther Woerdehoff • 36 rue Falguière, 15e
  2. Vernissage le mercredi 5 novembre de 18h à 21h

Gilles Rigoulet

Avant de devenir un aquarium de luxe pour baigneurs privilégiés, la piscine Molitor était un lieu de partage, théâtre d'un rituel collectif et populaire. La preuve avec cette série réalisée en 1985 par Gilles Rigoulet, grand témoin de l'époque des « piscines plaisir » et auteur d'un reportage unique sur le célèbre bassin parisien.

  1. Galerie Caroline Tresca • 14 rue Servandoni, 6e
  2. Vernissage le mardi 4 novembre de 18h30 à 22h

Avers et revers sensible

Dans le cadre du Mois de la Photo OFF, Topographie de l'art réunit Antoine d’Agata, Dieter Appelt, Roger Ballen, Blanca Casas Brullet, Anne Mandelbaum, David Nebreda, Catherine Rebois, Andres Serrano, Dorothée Smith et Patrick Tosani. Une belle brochette de photographes qui vient interroger le (très très) vaste thème du « sensible ».

  1. Topographie de l'art • 15 rue de Thorigny, 3e
  2. Vernissage le samedi 8 novembre de 18h à 21h



City links

Global links