La Carmen d’Antonio Gades revient au Casino de Paris

Art, Performance artistique
0 J'aime
Epingler
La Carmen d’Antonio Gades revient au Casino de Paris

Besoin d’un peu de chaleur sévillane à l’orée de l’hiver ? Venez vous réchauffer à l’ardente sensualité de ‘Carmen’, entre le 2 et le 13 décembre 2015. Trois ans après avoir comblé le Palais des Congrès – environ vingt mille spectateurs étaient venus l’admirer –, la bohémienne andalouse née de l’imagination de Prosper Mérimée rechausse ses talons pour monter sur la scène du Casino de Paris. Au programme : huit représentations exceptionnelles mêlant danse intense et interprétation tragique, passion violente et fougue puissante, autant du geste que du texte.

Pendant trois heures avec entractes, la compagnie de feu Antonio Gades fera ainsi revivre le génie du chorégraphe espagnol qui dédia sa vie et son art au flamenco. Avec toute l’élégance, la sobriété et la rigueur caractérisant son style, la troupe sera menée par Stella Arauzo, elle-même ex-titulaire du rôle de ‘Carmen’ pour Gades. Quant au spectacle, divisé en deux parties, il reviendra sur les deux pièces emblématiques du maître d’Alicante : ‘Carmen’ donc, mais aussi ‘Suite Flamenca’.

Dans la première partie, la beauté flamboyante de la danse sublimera le désir destructeur qui tisse l’intrigue du roman, mis en musique par Georges Bizet. Un ballet (ou « baile ») introduisant une Carmen authentique. Loin des clichés de la croqueuse d’hommes frivole que l’imagerie populaire non-ibérique a pu imposer. Carmen, un personnage d’ailleurs aussi complexe que la scénographie imaginée par Antonio Gades. Mise en abîme ingénieuse, la trame de fond est en effet celle d’une répétition générale à laquelle vient se transposer le mythe littéraire de Carmen et sa galerie de portraits universels : la femme ensorcelante, l’amant jaloux...

La seconde partie, elle, se définit plutôt comme un voyage au cœur des tavernes traditionnelles du pays andalou. Là, les bulerias enflammées s’incarnent au travers de farrucas viriles, dans le tourbillon envoûtant des robes et de leurs volantes. Un vivant et vibrant cours d’histoire du flamenco, teinté de la vision moderne et bouillonnante d'Antonio Gades. Ce qui fait de 'Suite Flamenca', en son temps qualifiée d’avant-gardiste, une œuvre considérée comme une référence incontournable du genre aujourd'hui.

Alors, un conseil : n’attendez pas pour réserver. Dépêchez-vous, Olé !

Par Clotilde Gaillard

Publié :

Site Web de l'événement https://www.casinodeparis.fr/
LiveReviews|0
1 person listening