Le meilleur de votre ville

Libertinage : Peter Doherty fait des infidélités au rock

Le chanteur expose ses toiles dans une galerie parisienne

Qu'il est loin le temps où Pete cassait des guitares. Ça nous manquerait presque. Désormais, il donne des concerts dans tout Paris, renoue avec son groupe (Babyshambles), sort même un album et fréquente les galeries d'art. Car vous l'ignorez peut-être encore, mais l'ex-Libertines a plusieurs cordes à sa guitare. En plus de la musique, du chant et de la poésie, il s'exerce avec pas mal de talent à la peinture. Un coup de pinceau que vous pourrez admirer dans sa nouvelle exposition 'Flags from the Old Regime' à la Galerie Djam jusqu'au 8 décembre. Des œuvres sur toile et sur papier, certaines réalisées avec son amie Alizé Meurisse – avec qui il a signé sa collection pour The Kooples l'année dernière –, ainsi que des installations vidéo. Un monde intérieur, enfantin, aléatoire dans le trait, et à la fois très sérieux dans l'enjeu, déjà dévoilé dans son livre 'Les Carnets d'Albion', sorte de journal intime réunissant des poèmes et des dessins. Après son exposition 'Art of Albion' à Paris en 2008 avec des esquisses faites à partir de son hémoglobine, le chanteur s'expose une fois de plus et s'en explique : « La sueur et les larmes attendent bien souvent de passer à l'action. » A l'époque, il était en prison et n'avait pas pu inaugurer son expo. Les temps ont changé.


Ici, il est nettement plus sage, quoique toujours torturé. Une sorte de Rimbaud contemporain, poète maudit très parisien (à en croire certaines allusions dans ses peintures), tourmenté par ses icônes (Amy Winehouse, Marilyn Monroe...) et en révolte permanente. Que les rockeurs se rassurent, le dandy n'a pas vraiment perdu son âme et porte encore son chapeau bien enfoncé. Il semble juste l'assumer, et ses peintures sont à son image : sombres et engagées. Et quand il s'agit de parler de lui ? C'est beaucoup moins tendre. Son autoportrait sans visage ressemble plus à une image fantasmagorique qu'à un être humain.



City links

Global links