Mark Curran : The Market

Art, Art vidéo Libre
0 J'aime
Epingler
 ('Trader', Ethiopian Commodity Exchange, Sept. 2012 © Mark Curran)
1/4
'Trader', Ethiopian Commodity Exchange, Sept. 2012 © Mark Curran
 ('Trading Pit', Ethopian Commodity Exchange ECX, Addis Abeba, Sept. 2012 © Mark Curran)
2/4
'Trading Pit', Ethopian Commodity Exchange ECX, Addis Abeba, Sept. 2012 © Mark Curran
 ('Matthew, Banker' - Canary Wharf, Londres, Mars 2013 © Mark Curran)
3/4
'Matthew, Banker' - Canary Wharf, Londres, Mars 2013 © Mark Curran
 ('The Normalisation of Deviance I' - spectogram of soundscape in exhibition © Mark Curran)
4/4
'The Normalisation of Deviance I' - spectogram of soundscape in exhibition © Mark Curran

A l’image des entreprises, les marchés financiers ont une fâcheuse tendance à dépersonnaliser leurs activités, pour mieux déresponsabiliser leurs acteurs : dans les bourses et autres centres financiers, il ne serait question que de chiffres et de procédures mathématiques (les fameux algorithmes). Pourtant, derrière ces opérations complexes aux conséquences parfois funestes sur l’économie mondiale (et donc la vie de chacun), on trouve certes des machines, mais aussi des êtres de chair et de sang. Avec ‘The Market’, Mark Curran met littéralement un visage sur l’économie à travers des portraits d’employés (de la City de Londres, de la bourse de Dublin ou de celle de Francfort), une installation audiovisuelle, des objets contextuels et des transcriptions d’entretiens. Entre art et ethnographie, il rend compte de métiers ayant profondément changé ces dernières années, avec l’automatisation de certaines tâches essentielles. Ou comment l’être humain, déléguant sans cesse à la machine, se voit dépassé par une entité qu’il a contribué à créer : le Marché.

> Horaires : du mardi au samedi de 14h à 18h, dimanche de 12h30 à 14h30, nocturne le mercredi jusqu'à 20h. Fermé les jours fériés.

Par Nicolas Hecht

Publié :

LiveReviews|0
2 people listening