Oracles du design

Art
  • 4 sur 5 étoiles
0 J'aime
Epingler
Chaise longue UP7, Il Piede (© Gaetano Pesce/CNAP/photo : CNAP)
1/8
© Gaetano Pesce/CNAP/photo : CNAP
Chauffeuse Orgone II (© Marc Newson/CNAP/photo : CNAP)
2/8
© Marc Newson/CNAP/photo : CNAP
 Coussin Weight Cloning (© 5.5 Designers/CNAP/visuel des artistes)
3/8
© 5.5 Designers/CNAP/visuel des artistes
Cabinet Amsterdam Armoire (© in conjunction with Zuiderzee museum, Scholten & Baijings/CNAP/visuel des artistes )
4/8
© in conjunction with Zuiderzee museum, Scholten & Baijings/CNAP/visuel des artistes
Humidificateur Ver.3 (© D.R./CNAP/photo : Yves Chenot)
5/8
© D.R./CNAP/photo : Yves Chenot
Sac à main Kelly (© Hermès/CNAP/photo : Yves Chenot)
6/8
© Hermès/CNAP/photo : Yves Chenot
Suspension Flight 815 (© ADAGP, Paris/CNAP/Visuel de l’artiste)
7/8
© ADAGP, Paris/CNAP/Visuel de l’artiste
Théière High Tea Pot (© Wieki Somers/CNAP/photo : TOOLS Galerie)
8/8
© Wieki Somers/CNAP/photo : TOOLS Galerie

La première chose que l’on voit, c’est un pied. Un gigantesque pied noir en polyuréthane. Une sculpture monolithique signée par l’Italien Gaetano Pesce en 1970. Un pied, vraiment ? Non, une chaise longue. Autour d’elle, un tabouret en plastique recyclé, une chaise empilable Myto, un sac à main Kelly griffé Hermès, une banquette en hêtre… Vingt-cinq objets chargés de sens, vecteurs de progrès ou de symboles, réunis dans une première salle obscure appelée 'Oracles noirs'. Après le motion design, la Gaîté Lyrique nous invite à découvrir le design d’objet en exhibant dans trois espaces d’exposition les créations minimalistes de Matali Crasset ou encore le tracé onirique de Marcel Wanders.

Typologie d’objets intelligente et documentée, 'Oracles du design' retrace ainsi à travers une dizaine de courants (naïf, mutant, nomade, curieux…) les trajectoires pleines de promesse du design contemporain. Un art considéré ici, sous son jour le plus prospectif. « Depuis la nuit des temps, les hommes sollicitent les oracles pour comprendre ce qui va changer dans leur vie, raconte Lidewij Edelkoort, ex-membre de la commission d’achat du CNAP et commissaire de l’exposition. Or, la collection de design du CNAP, parce qu’elle est faite d’une multitude de pièces culte du design, est à même de jouer ce rôle. »

Parce qu’ils ont été imaginés en fonction de nos besoins, de nos frustrations et de nos envies, les objets parlent de nous, de nos habitudes et prédisent de fait notre futur de consommateurs. Bouteille de gaz en matériau composite, robot en plastique d’origine végétale, table basse en feuilles de polypropylène blanc soudées par ultrasons : la sélection proposée par Lidewij Edelkoort inventorie les tendances en représentant un fragment de notre culture et de nos habitudes domestiques. On découvre ainsi que les années 2000 ont été largement influencées par le nomadisme et le design mobile : fauteuil pliant Bouroullec et lampe à poser 5.5 Designers. Sur une large estrade en béton gris, les objets de notre quotidien matérialisent ce qui a marqué notre siècle : soif d’épure, souci de formes chaleureuses et accueillantes, enjeux ludiques, désir de vivre autrement… Le résultat offre un panorama des mouvements sismiques du design mondial dans ce qu’il a de plus intéressant sociologiquement. Et si la scénographie minimaliste aurait pu s’offrir quelques excentricités, elle a su mettre en avant les pièces maîtresses, de véritables chefs-d’œuvre dénichés par le CNAP : le lapin aux oreilles brodées des néerlandais Idiots, la lampe gun de Starck, la sublime chaise Kawakubo de Rodrigo Almeida ou encore le coussin Weight Cloning des Français 5.5 Designers. Le catalogue du Centre national des arts plastiques fait bien plus que collectionner les lampes, il nous permet de regarder le monde à travers elles. 


Le mardi de 14h à 22h, du mercredi au samedi de 14h à 20h et le dimanche de 12h à 18h.

[CONCOURS ] Gagnez des invitations pour l'exposition.

Par Elsa Pereira

Publié :

LiveReviews|0
1 person listening