Le meilleur de votre ville

Prises de rues : 12 sans-abris exposent leur travail à Hôtel de Ville

La rue en vis-à-vis

  • © Ramen

  • © Bossu de Notre-Dame

  • © Cerf-Volant

  • © Stephane

© Ramen

Et si la photographie pouvait, elle aussi, aider à la réinsertion ? A cette question, douze sans-abris sélectionnés par l'association Deuxième Marche, qui s'occupe de personnes en grande précarité, ont tenté de répondre par l'image. Armés d'un compact numérique ils ont sillonné et shooté à tour de bras les pavés de la capitale, saisi leur quotidien, leurs rencontres, livrant ainsi un point de vue méconnu sur les rues de Paris. 


Un mois plus tard, 500 photographies ont été sélectionnées pour être ensuite proposées au vote du public sur le site dédié aux amateurs d'images wipplay.com. Un jury de professionnels composé notamment du réalisateur Claus Drexel (encensé par la critique pour son superbe documentaire 'Au bord du monde') et de Mireille Darc, a permis de faire émerger les meilleurs clichés. 


« Quand tu habites sur un trottoir, plus personne ne te voit. Tu deviens transparent », confiait l'un de ces photographes amateurs. Justement, les clichés sont exposés sur le trottoir, ou presque. Le long des grilles de l'Hôtel de Ville, difficile pour le badaud de ne pas accrocher du regard ces images parfois lourdes de sens. Pour certains participants, ce fut la découverte d'une passion comme Cerf-Volant, 64 ans, qui parle d' « art thérapie » ; pour d'autres, une simple parenthèse artistique. Ce qui est certain, c'est que ce projet solidaire réinvente le genre en offrant une tout autre perspective au terme de street photography.  


>>> L'exposition 'Prises de rues' est visible sur le pourtour de l'Hôtel de Ville (29 rue de Rivoli, 4e), devant Paris Rendez-Vous, jusqu'au 28 mars.



City links

Global links