Le meilleur de votre ville

Street art : Ménilmontant

Promenade sous les bombes

  • Street art à Ménilmontant / Photo : © TB / Time Out

  • Street art à Ménilmontant / Photo : © TB / Time Out

  • Street art à Ménilmontant / Photo : © TB / Time Out

  • Street art à Ménilmontant / Photo : © TB / Time Out

  • Street art à Ménilmontant / Photo : © TB / Time Out

  • Street art à Ménilmontant / Photo : © TB / Time Out

  • Street art à Ménilmontant / Photo : © TB / Time Out

  • Street art à Ménilmontant / Photo : © TB / Time Out

  • Street art à Ménilmontant / Photo : © TB / Time Out

  • Street art à Ménilmontant / Photo : © TB / Time Out

  • Street art à Ménilmontant / Photo : © TB / Time Out

  • Street art à Ménilmontant / Photo : © TB / Time Out

  • Street art à Ménilmontant / Photo : © TB / Time Out

  • Street art à Ménilmontant / Photo : © TB / Time Out

  • Street art à Ménilmontant / Photo : © TB / Time Out

  • Street art à Ménilmontant / Photo : © TB / Time Out

  • Street art à Ménilmontant / Photo : © TB / Time Out

  • Street art à Ménilmontant / Photo : © TB / Time Out

  • Street art à Ménilmontant / Photo : © TB / Time Out

  • Street art à Ménilmontant / Photo : © TB / Time Out

  • Street art à Ménilmontant / Photo : © TB / Time Out

  • Street art à Ménilmontant / Photo : © TB / Time Out

  • Street art à Ménilmontant / Photo : © TB / Time Out

  • Street art à Ménilmontant / Photo : © TB / Time Out

  • Street art à Ménilmontant / Photo : © TB / Time Out

  • Street art à Ménilmontant / Photo : © TB / Time Out

  • Street art à Ménilmontant / Photo : © TB / Time Out

  • Street art à Ménilmontant / Photo : © TB / Time Out

Street art à Ménilmontant / Photo : © TB / Time Out

C'est une épreuve de Sisyphe. Une lutte perdue d'avance. Tenter de documenter le street art qui court le long des murs de la capitale, c'est comme essayer de rattraper Bip Bip alors qu'on a la poisse de Coyote. Comme vouloir congeler à tout jamais des nuages archi chanmé en forme de crocodile, avant qu'ils ne partent en fumée. Alors, chez Time Out, on a décidé de vous parler de street art sans jouer les guides. Sans vous dire que vous croiserez Space Invader sur telle ou telle devanture. Sans vous indiquer le chemin qui vous mènera au bal des silhouettes de Mesnager. En partant du principe que l'art urbain n'est pas quelque chose que l'on cherche, mais quelque chose qui nous trouve au moment où l'on s'y attend le moins, qui nous saute aux yeux au détour d'une poubelle municipale, qui se donne à corps perdu aux lois du hasard et de la fugacité, on est tout simplement partis se promener le nez en l'air, du côté de Ménilmontant. Verdict de l'état des lieux : le 11 mars 2015, entre 15h30 et 17h précisément (UTC+1), les hauts du 20e arrondissement fourmillaient de créations éphémères en plein air. La preuve en images (cliquer sur la flèche à droite de l'image pour faire défiler le diaporama ci-dessus). Bonne promenade.

Photo : © TB / Time Out

Rue de Ménilmontant, rue Henri Noguères, rue des Petits Carreaux, rue de l'Ermitage, croisement de la rue Lucien Sampaix et du quai de Valmy... Les endroits pour graffer et dessiner en (relative) liberté ne manquent pas non plus dans le 20e. Alors, quand la capitale se vide et que le temps est au beau fixe, le street art retrouve des couleurs.

Photo : © TB / Time Out

Rue de Ménilmontant, rue Henri Noguères, rue des Petits Carreaux, rue de l'Ermitage, croisement de la rue Lucien Sampaix et du quai de Valmy... les endroits pour graffer et dessiner en (relative) liberté ne manquent pas non plus dans le 20e. Alors, quand la capitale se vide et que le temps est au beau fixe, le street art retrouve des couleurs.

© Emmanuel Chirache

Rue de Ménilmontant, rue Henri Noguères, rue des Petits Carreaux, rue de l'Ermitage, croisement de la rue Lucien Sampaix et du quai de Valmy... les endroits pour graffer et dessiner en (relative) liberté ne manquent pas non plus dans le 20e. Alors, quand la capitale se vide et que le temps est au beau fixe, le street art retrouve des couleurs.

© Emmanuel Chirache

Rue de Ménilmontant, rue Henri Noguères, rue des Petits Carreaux, rue de l'Ermitage, croisement de la rue Lucien Sampaix et du quai de Valmy... les endroits pour graffer et dessiner en (relative) liberté ne manquent pas non plus dans le 20e. Alors, quand la capitale se vide et que le temps est au beau fixe, le street art retrouve des couleurs.

© Emmanuel Chirache

Rue de Ménilmontant, rue Henri Noguères, rue des Petits Carreaux, rue de l'Ermitage, croisement de la rue Lucien Sampaix et du quai de Valmy... les endroits pour graffer et dessiner en (relative) liberté ne manquent pas non plus dans le 20e. Alors, quand la capitale se vide et que le temps est au beau fixe, le street art retrouve des couleurs.

Photo : © TB / Time Out

Rue de Ménilmontant, rue Henri Noguères, rue des Petits Carreaux, rue de l'Ermitage, croisement de la rue Lucien Sampaix et du quai de Valmy... les endroits pour graffer et dessiner en (relative) liberté ne manquent pas non plus dans le 20e. Alors, quand la capitale se vide et que le temps est au beau fixe, le street art retrouve des couleurs.

© Emmanuel Chirache

Rue de Ménilmontant, rue Henri Noguères, rue des Petits Carreaux, rue de l'Ermitage, croisement de la rue Lucien Sampaix et du quai de Valmy... les endroits pour graffer et dessiner en (relative) liberté ne manquent pas non plus dans le 20e. Alors, quand la capitale se vide et que le temps est au beau fixe, le street art retrouve des couleurs.

Photo : © TB / Time Out

Rue de Ménilmontant, rue Henri Noguères, rue des Petits Carreaux, rue de l'Ermitage, croisement de la rue Lucien Sampaix et du quai de Valmy... les endroits pour graffer et dessiner en (relative) liberté ne manquent pas non plus dans le 20e. Alors, quand la capitale se vide et que le temps est au beau fixe, le street art retrouve des couleurs.

© Emmanuel Chirache

Rue de Ménilmontant, rue Henri Noguères, rue des Petits Carreaux, rue de l'Ermitage, croisement de la rue Lucien Sampaix et du quai de Valmy... les endroits pour graffer et dessiner en (relative) liberté ne manquent pas non plus dans le 20e. Alors, quand la capitale se vide et que le temps est au beau fixe, le street art retrouve des couleurs.

Photo : © TB / Time Out

Rue de Ménilmontant, rue Henri Noguères, rue des Petits Carreaux, rue de l'Ermitage, croisement de la rue Lucien Sampaix et du quai de Valmy... les endroits pour graffer et dessiner en (relative) liberté ne manquent pas non plus dans le 20e. Alors, quand la capitale se vide et que le temps est au beau fixe, le street art retrouve des couleurs.

© Emmanuel Chirache

Rue de Ménilmontant, rue Henri Noguères, rue des Petits Carreaux, rue de l'Ermitage, croisement de la rue Lucien Sampaix et du quai de Valmy... les endroits pour graffer et dessiner en (relative) liberté ne manquent pas non plus dans le 20e. Alors, quand la capitale se vide et que le temps est au beau fixe, le street art retrouve des couleurs.

Photo : © TB / Time Out

Rue de Ménilmontant, rue Henri Noguères, rue des Petits Carreaux, rue de l'Ermitage, croisement de la rue Lucien Sampaix et du quai de Valmy... les endroits pour graffer et dessiner en (relative) liberté ne manquent pas non plus dans le 20e. Alors, quand la capitale se vide et que le temps est au beau fixe, le street art retrouve des couleurs.

Photo : © TB / Time Out

Rue de Ménilmontant, rue Henri Noguères, rue des Petits Carreaux, rue de l'Ermitage, croisement de la rue Lucien Sampaix et du quai de Valmy... les endroits pour graffer et dessiner en (relative) liberté ne manquent pas non plus dans le 20e. Alors, quand la capitale se vide et que le temps est au beau fixe, le street art retrouve des couleurs.

Photo : © TB / Time Out

Rue de Ménilmontant, rue Henri Noguères, rue des Petits Carreaux, rue de l'Ermitage, croisement de la rue Lucien Sampaix et du quai de Valmy... les endroits pour graffer et dessiner en (relative) liberté ne manquent pas non plus dans le 20e. Alors, quand la capitale se vide et que le temps est au beau fixe, le street art retrouve des couleurs.

© Emmanuel Chirache

Rue de Ménilmontant, rue Henri Noguères, rue des Petits Carreaux, rue de l'Ermitage, croisement de la rue Lucien Sampaix et du quai de Valmy... les endroits pour graffer et dessiner en (relative) liberté ne manquent pas non plus dans le 20e. Alors, quand la capitale se vide et que le temps est au beau fixe, le street art retrouve des couleurs.


Plus de Street Art à Ménilmontant

  • Street art Ménilmontant (2)

    © Emmanuel Chirache

    Street art Ménilmontant (2)
  • Street art Ménilmontant (3)

    © Emmanuel Chirache

    Street art Ménilmontant (3)
  • Street art Ménilmontant (5)

    © Emmanuel Chirache

    Street art Ménilmontant (5)
  • Street art Ménilmontant (6)

    © Emmanuel Chirache

    Street art Ménilmontant (6)
  • Street art Ménilmontant (7)

    © Emmanuel Chirache

    Street art Ménilmontant (7)
  • Street art Ménilmontant (8)

    © Emmanuel Chirache

    Street art Ménilmontant (8)
  • Street art Cascades

    © Emmanuel Chirache

    Street art Cascades
  • Street art Ermitage

    © Emmanuel Chirache

    Street art Ermitage
  • Street art Pause Café

    © Emmanuel Chirache

    Street art Pause Café
  • Street art Pause Café (2)

    © Emmanuel Chirache

    Street art Pause Café (2)
  • Street art Pause Café (3)

    © Emmanuel Chirache

    Street art Pause Café (3)
  • Street art Simpsons

    © Emmanuel Chirache

    Street art Simpsons
  • Street art Yoda

    © Emmanuel Chirache

    Street art Yoda

Street art Ménilmontant (2)

© Emmanuel Chirache


City links

Global links