Le meilleur de votre ville

Parce qu'un logement social n'est pas forcément une grande tour

Les photos du jour

Terminé le logement social à l'ancienne, façon tour infernale comme on en voit notamment place des Fêtes dans le 20e. Il aura fallu plusieurs décennies à certains architectes, urbanistes, et aux pouvoirs publics pour se rendre compte qu'une habitation gagnait à s'harmoniser avec son environnement, à tenir compte de l'histoire des lieux qui l'ont précédée. C'est le cas notamment avec les 99 logements sociaux dits de Planchat-Vignoles, un véritable hameau dans la ville inauguré en 2008, qui reprend l'aspect faubourien des anciennes maisons tout en utilisant les techniques environnementales les plus récentes. Les eaux de pluie sont récupérées, les façades et toitures végétales jouent le rôle d'isolants thermiques en protégeant du froid l'hiver et en conservant la fraîcheur l'été. Une dernière preuve du changement de mentalité dans la manière d'appréhender le logement social : comme on peut le voir sur ces photos, les bâtiments ne sont pas hauts et se différencient par une grande variété de matériaux. Zinc et aluminium anthracite aux lignes verticales d'une maison s'opposent aux briques rouges et horizontales de sa voisine, un contraste saisissant qui empêche la monotonie tout en conservant une vraie cohérence esthétique. Ce n'est pas un hasard si des commentateurs parlent d'une réflexion sur l'habitat, qui est passé du prêt-à-porter à la haute couture.

© Emmanuel Chirache


City links

Global links