Le meilleur de votre ville

On est allé boire un cocktail à l'Ours Bar

Mais aussi des bières


On peut s'en réjouir ou le regretter, et le débat est complexe comme nous l'avions soulevé il y a presque un an dans un article, mais les rues comprises entre le métro Strasbourg Saint-Denis et la gare de l'Est sont prises d'assaut par les nouveaux bars, clubs, restaurants branchés qui attirent une clientèle jeune venue d'un peu partout. Le petit dernier, ouvert il y a trois semaines à peine, s'appelle L'Ours Bar et a retenu notre attention. En effet, l'endroit a le mérite de ne pas jouer la carte de l'inflation en proposant des pintes au petit prix de 5 € toute la journée et des cocktails à 6 € pendant l'happy hour de 17h à 21h. Outre une bonne liste de classiques qu'on pourra goûter les yeux fermés, la carte propose aussi quelques cocktails originaux, comme l'excellent Jardin Anglais où la touche « concombre » fait des merveilles, voire des créations, telles que la Grande et la Petite Ourse. Alors que le premier fait la part belle à la Chartreuse jaune, mélangée à de la vodka infusée aux baies roses, au sirop de rose et à la bière au gingembre, le second part sur du gin aromatisé au miel (normal pour un ours !) et à la cranberry, le tout relevé par une liqueur Luxardo Maraschino.

Mais les très bons cocktails de L'Ours ne sont pas l'unique raison d'y aller. Les fondateurs du bar, Victor et Enguerrand, sont deux amis d'enfance passés par d'autres mondes professionnels avant d'atterir dans celui de la nuit. Ce bar, c'est leur passion et ça se sent. Postés derrière le comptoir, les deux aminches prennent les commandes sans rechigner, serrent les mains des fidèles, reçoivent les néophytes avec un mot d'accueil. Simple, petite mais chaleureuse avec son papier peint aux motifs ours, l'unique salle qui constitue le décor est vite remplie d'une foule sympathique, où les inévitables hipsters composent avec les gens normaux. Pas d'ambiance m'as-tu-vu ici, pas de dictature du cool (en tout cas pas pour l'instant, croisons les doigts !), juste une atmosphère amicale que les gérants affichent comme leur étendard. Vous savez désormais à quelle nouvelle s(ours) vous abreuvoir.


City links

Global links