Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Les meilleurs cafés de Paris

Les meilleurs cafés de Paris

Ils font Paris : les cafés parisiens rétro avec leurs tables bistrot, leurs garçons en livrée... Voici nos coups de cœur !

© La Fontaine de Belleville
© La Fontaine de Belleville
Par La Rédaction et Tina Meyer |
Advertising

A Paris, il y a le coffee shop anglo-saxon, aussie ou ricain, plutôt branché. Et puis il y a tous ces cafés parisiens que le monde entier nous envie, reconnaissables entre mille, avec leurs petits guéridons en fer forgé et marbre, leurs chaises Gatti en terrasse, leurs serveurs expéditifs, si bien croqués par Sartre...  Des lieux chargés d'Histoire pour certains (tous ces cafés nichés dans des passages, qu'Aragon décrit dans Le Paysan de Paris), où déguster un petit noir en fumant sa clope, avaler un croque-monsieur ou des frites, lire la presse du jour... Sans plus tarder, découvrez les plus beaux spécimens de la capitale !

Recommandé : Les meilleurs coffee shops de Paris
 

10 superbes cafés typiquement Parisiens :

Restaurants, Café

La Fontaine de Belleville

icon-location-pin 10e arrondissement

Quelle vibe ? Les fondateurs de la Brûlerie de Belleville s'inscrivent dans la continuité de cet ancien bistrot parisien datant de 1920, qui conserve ses grands miroirs, son superbe plafond et la couleur des peintures.
Pourquoi on adore ? Pour sa terrasse en plein soleil, qui domine le carrefour des rues de la Grange-aux-Belles et Juliette-Dodu. Pour ses cafés de spécialité (en provenance de la Brûlerie, évidemment), les bières artisanales franciliennes (Deck & Donohue, Outland), les excellents jus importés d'Allemagne via le fournisseur Van Nahmen, à peine plus chers que du Pampryl (3,50 €) pour une qualité bien supérieure, l'œuf dur mayo à 1,50 €... Tout ça !

Bars, Bars à cocktails

Cravan

icon-location-pin 16e arrondissement

Quelle vibe ? Bar à cocktails pointus le soir, café parisien en journée : un ovni paumé au fin fond du 16e ! Comptoir et vieilles chaises en bois d’époque : quand on passe la porte de cette pépite Art nouveau classée monument historique, on découvre, non sans une once de satisfaction, un lieu préservé. 
Pourquoi on adore ? Pour ses sandwichs au pain de mie japonais, son bon café Hexagone dès 8h, son amour de terrassette, son comptoir en bois massif, ce côté suranné façon Midnight in Paris de Woody Allen.

Advertising
Restaurants, Bistrot

Café du Coin

icon-location-pin 11e arrondissement

Quelle vibe ? Des chaises de bistrot en bois, une ambiance détendue et une cuisine de saison parfaitement exécutée, il ne nous en fallait pas plus pour que ce bistrot devienne notre nouveau QG. 
Pourquoi on adore ? Pour ses célèbres pizzettes au fromage coulant dont la garniture change régulièrement. Pour ce côté sans esbrouffe ni frime.

Restaurants, Café

Le 50 (Belleville Brûlerie)

icon-location-pin Belleville

Quelle vibe ? Ouvert en février 2019, le deuxième café de la Brûlerie de Belleville perche au… 50 de la rue de Belleville. On ne pouvait pas faire mieux ! A l’intérieur, une poignée de guéridons azur, pour seulement 16 couverts. Va falloir jouer des coudes ou prendre à emporter. Ça tombe bien, le parc de Belleville campe quelques numéros plus haut ! 
Pourquoi on adore ? Pour ce rêve de cocon à la Doisneau, qui clame haut et fort son identité parigote : zinc magistral, belles boiseries sombres, lampes Bocci... Et aussi : l'œuf à la coque et ses mouillettes à 3,50 €, et leur super jambon-beurre !

Advertising
Restaurants, Café-restaurant

Café Mirabelle

icon-location-pin 11e arrondissement

Quelle vibe ? Un joli comptoir à gâteaux, une cheminée, des meubles chinés : bienvenue au Café Mirabelle, le salon de thé/resto/pâtisserie de la jeune cheffe strasbourgeoise Marion Goettle… Où attaquer la journée dès potron-minet en semaine (8h tapantes !), avec croissants (2 €), brioches gianduja (pâte choco-noisettes, 2,50 €)…
Pourquoi on adore ? Pour les bons thés de la boutique De Thé en Thé, le brunch du samedi et dimanche (29 €), gargantuesque, et bien sûr et surtout, ses desserts !

Shopping, Epicerie fine

Le Café Alain Ducasse (La Manufacture)

icon-location-pin Roquette

Quelle vibe ? Sis pile en face de la boutique Born Bad Records, un atelier/boutique sur-indus’, ouvert en février dernier par la mastondonte de la gastronomie. Ici pas d'avocado toast, de muffins et autres cookies. Rien, nada, que du kawa ! 
Pourquoi on adore ? Pour la cascara, trop rare à Paris : délicieuse infusion de pulpe séchée de cerise de café, proposée chaude ou glacée (6-8 €). Pour ces grands crus en filtre comme le « bourbon pointu » de La Réunion (13 €) ou le Yémen (15 €), petits luxes quasi introuvables à Paname. Ah et pour la presse internationale du jour en libre-service (Corriere della Sera, New York Times) !

Advertising
Restaurants, Café littéraire et philo

Floréal Belleville

icon-location-pin Belleville

Quelle vibe ? Façade Art nouveau turquoise pétante, déco tendance indus' végétalisante sur 200 mètres carrés, touches vintage et bouquets de fleurs sauvages… Un café cosy à souhait ! L’idée du spot ? Etre un lieu de vie associatif qui coche plusieurs cases, entre resto, bar, expos et rencontres. Le mot d’ordre : promouvoir la jeune création et les artistes émergents. 
Pourquoi on adore ? Pour les bons cafés de la Brûlerie de Belleville (version chauds ou glacés) et les chocolats chauds originaux : matcha latte (4 €), chaï latte (4 €)… 

Bars, Bars à vins

Café de la Nouvelle Mairie

icon-location-pin Quartier latin

Quelle vibe ? Un vieux café dans son zinc, jazz en bande-son. Le film mettrait en scène un étudiant bouclé, grand, bandoulière posée sur la table en train de boire un chocolat chaud, un couple de vieilles amies, 70 ans, chic, les cheveux gris, le foulard en soie bien noué autour du cou, occupées à souffler sur leur thé, un professeur, la cinquantaine, qui aurait gardé son imperméable et qui lirait son journal froissé, et deux copains thésards, pantalon en velours élimé, gavroche en tweed sur la tête, occupés à parler politique à grand renfort de vin rouge. 
Pourquoi on adore ? Pour cette impression d’être dans un vieux film français, dans une chanson de Christophe, dans un roman de Modiano. 

Advertising
Restaurants, Bistrot

Le Cadoret

icon-location-pin 19e arrondissement

Quelle vibe ? Un bistrot resté dans son jus, perché du côté de Pyrénées.
Pourquoi on adore ? Pour Louis, le taulier au franc-parler parigot. Sa carte de vins nature et de bières, à déguster au verre ou à la bouteille – un petit bijou. Et pour sa terrasse parisienne accrochée au bitume. 

Et aussi...

Advertising
Restaurants, Salon de thé

Les meilleurs salons de thé de Paris

Dorayakis, pancakes dodus, éclairs de folie : Paris regorge de spots sucrés plus différents et gourmands les uns que les autres. On vous présente nos boutiques préférées. Vous êtes plutôt café ? Ça marche aussi !

Advertising