Le meilleur de votre ville

10 solutions pour déjeuner à midi

Et vous, vous finirez où aujourd'hui ?

  • 1/ Monoprix

    Quand : Quand vous vous souvenez que les salades et les plats du rayon frais Monoprix sont quand même pas mal. Quand vous avez besoin de racheter du PQ par la même occasion.

    L'avantage : Les emballages des produits vous font des jeux de mots et vous balancent des vannes. Hahaha, « on est les champignons du monde ». Excellent !

    L'inconvénient : Dans la queue, vous êtes coincés entre un chômeur qui achète un pack de Bavaria et une vieille personne qui a décidé de faire ses courses de la semaine à midi trente, un mardi.

    Taux de culpabilité : 10%. Monoprix, c'est plutôt classe et sain en comparaison de Dia ou Lidl.

    Vous vous en tirez pour : Entre 5 et 10 euros.

    1/ Monoprix
  • 2/ Le kebab

    Quand : Quand vous êtes déprimés, que plus rien autour de vous ne fait sens. Quand vous pétez la forme et que vous n'avez rien à foutre des conséquence de vos actes.

    L'avantage : Les frites. Et puis, au moins, vous n'avez plus faim pendant 48h.

    L'inconvénient : Vous vous sentez sale, souillé, mal. Vous rentrez prendre une douche en pleurant.

    Taux de culpabilité : 658 486%.

    Vous vous en tirez pour : Entre 6 et 10 euros.

    2/ Le kebab
  • 3/ Le resto

    Quand : Quand vous avez reçu une augmentation/prime/chèque de grand-mère/trouvé cent balles par terre. Quand votre boss paye. Quand vous avez un "déj' de boulot".

    Les avantages : Vous ne mangez pas devant un ordinateur. Vous avez le droit de picoler. Vous reprendrez le travail à 15h.

    Les inconvénients : Si vous sortez votre smartphone pour voir ce top rigolo qu'on vous a envoyé, ce n'est pas très poli. Vous avez pris le plat du jour à dix euros et une carafe d'eau, mais tout le monde veut partager l'addition et vous raquez 30 euros.

    Taux de culpabilité : 70% si vous payez, - 150% si on vous invite.

    Vous vous en tirez pour : entre 20 et l'infini.

    3/ Le resto
  • 4/ Le McDo

    Quand : Quand vous sortez d'une méchante cuite. Quand vous avez envie de craquer. Quand vous avez envie de venir comme vous êtes.

    Les avantages : Votre petite routine est bien rôdée, vous savez que vous allez prendre un Big Mac, une moyenne frite, un coca normal et puis un petit cheeseburger pour accompagner. Vous aimez bien les pailles.

    Les inconvénients : Vous avez de nouveau faim au bout d'une heure. Vous vous sentez gras, tout de suite. Vous n'avez pourtant même pas encore croqué dans votre sandwich.

    Taux de culpabilité : 85%. Vous jurez que c'est la dernière fois.


    Vous vous en tirez pour : Entre 6 et 9 euros.

    4/ Le McDo
  • 5/ Picard Surgelés

    Quand : Quand il fait 30° C dehors et que vous avez envie de frais. Quand vous voulez vous payer le luxe d'être tout seul dans un magasin. Picard rime avec tricard, personne n'y va.

    Les avantages : A très basse température, le froid tue les microbes, vous ne risquez rien. Et puis vous avez la possibilité de vous évader avec n'importe quelle cuisine du monde. Picard Inde, Picard Chine, Picard Liban, Picardie... you name it.

    Les inconvénients : Seul souci, il faut décongeler la bestiole au micro-ondes, une opération qui prend bien entre 6 et 10 minutes selon les plats, de quoi vous faire piquer la place à la cafét'. En cas de problème de digestion, prenez du Picarbonate de soude.

    Taux de culpabilité : 25%. Le froid congèle votre culpabilité.

    Vous vous en tirez pour : Entre 3,50 et 7 euros.
     

    5/ Picard Surgelés
  • 6/ La boulangerie

    © http://guidedugout.fr

    Quand : Quand c'est la fin du mois et que vous êtes pauvres.

    Les avantages : Ici au moins, les sandwiches n'ont pas la forme d'un triangle. Et puis vous pouvez manger sans fourchette, sans pantalon, au bord de l'eau ou sur un banc public. C'est un peu l'été que vous croquez.

    Les inconvénients : Manger un sandwich froid l'hiver, c'est un peu comme faire une fondue en plein cagnard, boire du whisky à Porto ou du Pinot noir dans le Bordelais. C'est une faute de goût en même temps qu'un manque de bon sens saisonnier.

    Taux de culpabilité : 5%. Personne ne culpabilise en mangeant un truc dégueu.

    Vous vous en tirez pour : Entre 3 et 6 euros.

    6/ La boulangerie
  • 7/ Le traiteur asiatique

    © http://petitpotdebeurre.wordpress.com/

    Quand : Quand vous avez foi en l'humanité et le ravioli chinois. Quand vous vous souvenez que vous avez mangé du cheval dans les lasagnes Findus. Alors après tout, pourquoi pas du rat dans le bobun ?

    Les avantages : Vous ne faites pas la queue éternellement, vous disposez d'un choix varié et on vous réchauffe tout ça au micro-ondes, si besoin. 

    Les inconvénients : La dernière fois que vous avez utilisé des baguettes en mangeant, vous avez fini par prendre les aliments avec les doigts pour les installer entre les baguettes. On trouve parfois d'étranges choses au milieu du gras.

    Taux de culpabilité : 30%. Soit le pourcentage d'inconnu dans la composition de votre plat.

    Vous vous en tirez pour : Entre 6 et 10 euros.

    7/ Le traiteur asiatique
  • 8/ Franprix

    Quand : Quand vous avez bien vérifié qu'il n'y a rien d'autre dans un rayon de trente kilomètres.

    Les avantages : Vous faites vivre les petits commerces de proximité, vous discutez avec la caissière. Ha non, elle ne parle pas français.

    Les inconvénients : Vous errez dans les rayons comme un zombie, finalement vous choisissez des carottes bio de la marque Franprix et un plat cuisiné qui a l'air très mauvais, pour vous punir.

    Taux de culpabilité : 50%. Vous détestez le quartier où vous bossez.

    Vous vous en tirez pour : Entre 5 et 8 euros.

    8/ Franprix
  • 9/ L'épicerie bio

    Quand : Quand vous souhaitez expier le grec de la veille.

    Les avantages : Zéro culpabilité en vue, vous allez enfin vous expurger de toutes vos toxines, rendre le monde meilleur, la planète plus belle et votre transit plus limpide. Les gens dans l'épicerie sont courtois, affables et solidaires. Ils vous cèdent la place avec enthousiasme.

    Les inconvénients : Depuis que vous avez acheté ce plat de lentilles, vous n'avez jamais autant eu envie de frites. Et puis tous ces babos neurasthéniques, c'est bien gentil mais ça n'avance pas vite dans cette foutue queue !

    Taux de culpabilité : 0%. Comme le pourcentage de matières grasses.

    Vous vous en tirez pour : Entre 6 et 10 euros.

    9/ L'épicerie bio
  • 10/ Le tupperware

    Quand : Quand vous avez décidé de prendre votre vie en main. Fini de dépenser tout votre argent en plat préparé, en surgelé, en resto, en nourriture bio. Rien de mieux que le fait maison. On n'est jamais mieux servi que par soi-même et charité bien ordonnée commence par...

    Les avantages : Vous êtes seul maître à bord, vous connaissez les ingrédients, vous savez ce que vous aimez, vous gérez le menu et la cuisine. Vous ne déboursez pas un centime, vous ne vous prenez pas la tête pendant une heure pour savoir où déjeuner. Vos tupperwares vont enfin servir.

    Les inconvénients : Par mesure de précaution, vous avez cuisiné un taboulet géant dimanche, histoire d'en avoir toute la semaine. Sauf que dès le mardi, vous en avez marre. Le mercredi, vous sortez acheter un kebab.

    Taux de culpabilité : 0%. « Se faire à manger est idéal pour la construction et l'épanouissement personnels. » (Nabilla).

    Vous vous en tirez pour : Entre 3 et 6 euros.

    10/ Le tupperware

1/ Monoprix

Quand : Quand vous vous souvenez que les salades et les plats du rayon frais Monoprix sont quand même pas mal. Quand vous avez besoin de racheter du PQ par la même occasion.

L'avantage : Les emballages des produits vous font des jeux de mots et vous balancent des vannes. Hahaha, « on est les champignons du monde ». Excellent !

L'inconvénient : Dans la queue, vous êtes coincés entre un chômeur qui achète un pack de Bavaria et une vieille personne qui a décidé de faire ses courses de la semaine à midi trente, un mardi.

Taux de culpabilité : 10%. Monoprix, c'est plutôt classe et sain en comparaison de Dia ou Lidl.

Vous vous en tirez pour : Entre 5 et 10 euros.


City links

Global links