Le meilleur de votre ville

5 concepts qui risquent de débarquer à Paris

Bizarre ou pas ?

1. Des livraisons à domicile Uber Eats

Uber part à la conquête du monde : taxis d'abord, livreurs à domicile ensuite, bientôt Batmobile ? A Barcelone, le service de VTC se lance donc dans la livraison de repas à domicile. « Livré en moins de dix minutes, où que vous habitiez », promet Uber ! Encore un pavé dans la mare jeté par la firme américaine, qui s'est fait une spécialité de casser les prix et les monopoles. Bonne nouvelle ou marketing agressif ? L'avenir barcelonais nous le dira.

2. Un camion spécial gueule de bois

Le « Hangover Heaven » s'enorgueillit d'avoir traité plus de 20 000 gueules de bois. En cas de biture sévère, cette clinique itinérante vous soignera aux petits oignons avec un programme aussi ridicule qu'onéreux. Pour 65 dollars, vous aurez droit à 30 minutes d'oxygène, un cocktail de vitamines surpuissantes à l'américaine, mais aussi - attention, ça devient ubuesque - des « oral hydration fluids ». Heu... de l'eau ? Ça, c'est la version petit joueur. Les rois de la murge, eux, prendront un aller simple pour le shuttle, une navette qui vient vous chercher là où vous êtes et vous emmène au Hangover Heaven pour être traité avec tous les égards par un charlatan. Pour une somme comprise entre 160 et 300 dollars, vous serez plus dopé que tous les cyclistes du tour de France réunis. Sinon, vous pouvez aussi suivre nos remèdes anti-gueule de bois (promis, on ne vous facturera pas).


3. Un café à hiboux

Le Café des chats ? Dépassé, ringard, banal. Les Japonais sont passés depuis longtemps à autre chose : le bar à hiboux. Le principe reste le même, c'est-à-dire boire un café en caressant des poils ou des plumes. Dociles, les hiboux fascinent visiblement le public, puisque le bar lancé à Tokyo s'est révélé un succès monstrueux, à tel point qu'un lieu éphémère du même genre va ouvrir à Londres dans quelques jours. Chouette alors !

4. Un tank bibliothèque

Une phrase célèbre attribuée de manière apocryphe à plusieurs dirigeants nazis dit : « Quand j'entends le mot "culture", je sors mon revolver ! » Eh bien, la prochaine fois qu'on critiquera la culture, sortez votre tank littéraire. A Buenos Aires, c'est l'idée qu'a eue l'artiste Raul Lemesoff pour la Journée du livre. En transformant une vieille Ford de 1979 en citadelle livresque, il nous rappelle à quel point la culture est en réalité la meilleure arme.

5. Un bar anti-solitude

Les Japonais, toujours eux, ne reculent devant aucun concept quand il s'agit d'ouvrir un restaurant ou un café. Egalement surnommé le « café anti-solitude », le Café Moomin résume à lui seul une bonne partie de la culture japonaise : amour de ce qui est kawaii, sentiment de solitude dans les grandes villes, concept loufoque (mais mignon). Ici, les gens seuls peuvent manger ou boire un verre face à une peluche géante de Moomin, ce personnage de livres et de bandes dessinées d'origine finlandaise, qui connaît un succès immense en Scandinavie, en Angleterre et au Japon. D'un autre côté, quand on observe bien les photos, on se dit que ce sont en fait les Moomins qui se sentent seuls et qui ont besoin de nous pour passer une bonne journée. Regardez leurs grands yeux tristes, vous allez craquer.

D'autres concepts à inventer



City links

Global links