Le meilleur de votre ville

Le jour le plus court

The shorter, the better

Le court métrage est au cinéma ce que l'instant T est à la photographie, ce que le point paroxystique est au récit, ou ce que le post blog est au journalisme culturel. Comme la nouvelle littéraire, il se doit de dire beaucoup en peu de temps. Chaque détail, chaque élément y est donc essentiel et précieux. Mais cette forme cinématographique n'est pas synonyme d'ellipse, d'incomplétude ou de barrière à la création. Elle a au contraire beaucoup à nous suggérer, son « format de l'instant » lui conférant une intensité à même de nous éblouir. Rappelons également que le septième art est né d'une forme courte, notamment avec Méliès, et que les premiers films n'étaient pas plus longs que les courts métrages actuels.  


Les 19, 20 et 21 décembre, à la veille du solstice d'hiver, la fête populaire et participative Le jour le plus court promeut de nombreux courts métrages ici et là, en France et à l'international, dans les salles de cinéma, écoles, médiathèques, institutions publiques, associations, festivals et lieux culturels en tout genre. Pour sa quatrième édition dont le thème est « C'est quand la paix ? », cet événement veut investir le plus grand nombre d'écrans possible et révéler à tous un véritable laboratoire d'expériences que l'on espère novatrices, riches et intenses.


>>> Le jour le plus court, fête du court métrage les 19,20 et 21 décembre.


Le jour le plus court



City links

Global links