Le meilleur de votre ville

On a vu 'Jobs'

Ashton Kutcher se paie un iJobs

Ce biopic confirme-t-il l'émergence d'un nouveau genre cinématographique 2.0 ? Après 'The Social Network' de David Fincher, consacré au créateur de Facebook Mark Zuckerberg, 'Jobs' (réalisé par Joshua Michael) retrace la vie du cofondateur d'Apple. Comme angle d'attaque, encore une fois : le génie, l'aventure et la folie. Critiqué pour sa manière de mettre en avant Apple (ce qui nous paraît plutôt légitime compte tenu de la biographie de Jobs), le film n'a pourtant reçu aucun soutien de la marque ou des protagonistes de l'époque. A l'inverse, Sony est en train de réaliser une autre version avec le soutien du co-fondateur d'Apple, Steve Wozniak, à grand renfort de millions de dollars, un film qui sera réalisé par Aaron Sorkin, scénariste de 'The Social Network'.


Loin de la polémique, on y (re)découvre un Steve Jobs qui se révèle à lui-même bien avant de se révéler au monde comme un bourreau de travail, de l'innovation ou de la créativité, à travers le lancement d'Apple Inc. Des valeurs qu'il s'efforce de défendre coûte que coûte, quitte à sacrifier une partie de sa vie pour ses produits. Côté interprétation, Ashton Kutcher est convaincant dans la peau du « héros 2.0 », laissant deviner toute la complexité du personnage et parvenant à montrer en quoi il était visionnaire. Alors oui, le film s'arrête en 2001 et nous laisse un peu sur notre faim - n'oublions pas que nous sommes à Hollywood, qui découpe volontairement l'histoire pour programmer une suite. Vous ne sortirez donc pas de la salle en sachant pourquoi vous avez un iPhone entre les mains, mais vous comprendrez un peu mieux le cheminement d'un homme qui a - qu'on le veuille ou non - changé le court des choses.


City links

Global links