Le meilleur de votre ville

On y était : le 'Rocky Horror Picture Show' au Studio Galande

♫ Leeeet's doooo the Tiiiiime Warp ! ♪

Sortie en 1975, cette comédie musicale de John Sharman devient un succès inattendu lorsque des cinéphiles new-yorkais décident de prendre activement part à ses projections, lors de ses fameuses « séances de minuit ». Au fil du temps, les spectateurs commencent ainsi à se déguiser, à répondre aux répliques du film. Et souvent, les mêmes reviennent, conviant de nouveaux adeptes... Quarante ans plus tard, le 'Rocky Horror' est considéré comme un film culte, invitant des publics à travers le monde à rencontrer ses personnages étranges venus de Transylvanie.


Depuis trente ans, chaque vendredi et samedi soir à 22h, le Studio Galande accueille en plein Quartier latin les fans et les curieux pour cette expérience participative. La troupe de comédiens bénévoles No Good Kids anime la séance, conviant les spectateurs à interpréter le film avec eux - physiquement, en jouant un rôle, ou en jetant du riz, des toasts (non tartinés SVP) ou des jeux de cartes à travers la salle. Certains n'en sont pas à leur première : apprêtez-vous à rejoindre un public vêtu de hauts-de-forme pailletés, nœuds papillon, collants résille et autres déguisements extravagants. Les comédiens se mettent devant l'écran pour ajouter une couche d'humour et de grandiloquence, si bien qu'il devient difficile de suivre le film. En même temps, c'est bien connu : il n'y a pas grand-chose à comprendre au 'Rocky Horror', et il vaut mieux se laisser emporter dans son univers délirant. D'ailleurs, si l'on en croit les rires qui se dégagent de la salle, tout le monde est au diapason ce soir-là.


Bordélique et excessif, voilà une œuvre qui doit son rayonnement à ses fans, parvenus à faire de ses défauts un spectacle magique et haut en couleur, dont l'aura culturelle dépasse la valeur artistique. Et qui reste surtout une occasion de pouvoir crier, jeter du riz et se déguiser n'importe comment dans un cinéma sans entendre un « Chut ! Assis ! ». 


Plus de soirées déguisées à Paris



City links

Global links