Le meilleur de votre ville

C'était la première séance

On était à l'inauguration de l'UGC Ciné Cité Paris 19


A Paris, le centre du dynamisme, c'est désormais la périphérie.  Situé dans ce qu'on appelait autrefois la « zone non ædificandi » (pour zone non constructible), puis la « zone » tout court - cette bande de terrains vagues qui autrefois occupait l'espace entre les boulevards des Maréchaux et le périphérique - le nouvel UCG Cité Ciné Paris 19 entre dans le cadre plus global d'un grand plan d'urbanisation. Alors que les entrepôts Macdonald vont rapidement se transformer en bureaux, habitations et commerces tout neufs, que la station Rosa Parks du RER B ouvrira prochainement, ce complexe de salles de cinéma pose l'une des premières pierres du renouveau d'un quartier entier, un peu à l'image des MK2 quai de Seine et quai de Loire à Stalingrad. C'est donc dans une logique socio-culturelle, ainsi qu'une volonté de tisser des liens entre Paris et sa banlieue, que l'UGC Cité Ciné Paris 19 a vu le jour le mercredi 23 octobre.

Nous avons eu la chance de visiter les lieux lors de leur inauguration. Spacieux (un luxe à Paris) et lumineux, l'endroit fait plutôt plaisir à voir, même s'il mérite d'être revu dans un autre contexte, plus « normal ». Les 14 salles ont une capacité d'accueil variant de 117 places à 380 et sont réparties sur quatre niveaux. Au total, 2308 spectateurs peuvent assister en même temps aux projections. Quant à la programmation, UGC annonce son désir d'alterner cinéma dit commercial et cinéma dit d'art et essai, un mélange revendiqué par tous les complexes Ciné Cité. Attention toutefois, car le terme « art et essai » désigne ici la frange la plus populaire du cinéma indépendant. Même s'ils ne sont pas des blockbusters, les films d'Albert Dupontel et de Woody Allen ne sont pas non plus de modestes essais réalisés par des auteurs inconnus.

Pour ce qui est des tarifs et des services, le spectateur retrouvera ceux qu'il a déjà expérimentés avec les autres UGC Ciné Cité. D'après le directeur général d'UGC, le pari est risqué car un tel complexe s'avère « difficile à rentabiliser à court terme ». Pour autant, la réussite éclatante des deux premiers modèles du genre, l'UGC des Halles (le cinéma le plus fréquenté d'Europe avec 3 millions de spectateurs par an) et celui de Bercy, invite à l'optimisme. Tout dépendra sans doute de l'évolution du quartier dans son ensemble, qui pour l'instant ne sera éclairé la nuit que par ce gigantesque phare s'élèvant entre deux squares et face à un bloc de béton en travaux. Après tout, ce n'est sans doute pas un hasard si ce sont les Frères Lumière qui ont inventé le cinéma.

Transports : Tram 3b, arrêt Canal St-Denis, métro ligne 7 arrêt Porte de la Villette ou Corentin Cariou, bus 54 et 239, arrêt Porte d'Aubervilliers.

  • © Alexia Silvagni

  • © Djamel Dine Zitout

  • © JP Viguier

  • © Alexia Silvagni

  • © Emmanuel Chirache

    Le jour de l'inauguration, mercredi 23 octobre.

     

     

  • © Emmanuel Chirache

    Si jamais vous étiez tenté de boire l'eau des chiottes...

     

     

© Alexia Silvagni


City links

Global links