A perdre la raison

Cinéma, Drame
3 sur 5 étoiles
A perdre la raison

Time Out dit

3 sur 5 étoiles

Adapté d'un fait divers tout à fait sordide (qu'on taira néanmoins sous peine de gâcher la fin du film), 'A perdre la raison' réunit une nouvelle fois le duo Tahar Rahim / Niels Arestrup, resté dans les mémoires depuis 2008 pour 'Un Prophète' de Jacques Audiard : ce qui, très vite, se révèle une fausse bonne idée de casting, vu que le film de Joachim Lafosse reprend assez franchement la relation maître/disciple entre les personnages de celui d'Audiard. Ici, Mounir (Rahim) est le fils adoptif du docteur Pinget (Arestrup) - dont on comprend d'ailleurs qu'il se révèlera vite un vieux manipulateur phallocrate. Or, Mounir aime Murielle (Emilie Dequenne), avec laquelle il s'apprête à avoir une sacrée tripotée de gamins. Mais au fur et à mesure, le couple devient de plus en plus dépendant des finances et de l'influence néfaste du vilain docteur. Jusqu'au drame, donc. 

Sans doute, 'A perdre la raison' aurait pu être un bon thriller psychologique; hélas, son pathos incessant (et très vite agaçant) le fait davantage basculer du côté du drame sociétal hyper-sérieux. Du coup, les comédiens se sentent obligés d'en faire des tonnes, enfilant sans retenue des numéros d'acteurs assez vains, et qui, parfois, frisent le ridicule (même si, comme avec cette scène où Emilie Dequenne font en larmes en écoutant Julien Clerc, le ridicule apparaîtra à certains comme une tentative ratée d'atteindre au sublime). Après, le film est correctement construit, malgré son évident manque de subtilité et de distance. On en ressort donc assez mitigé, avec l'impression d'avoir vu un téléfilm plutôt réussi, mais sans la moindre surprise cinématographique.

Infos

Détails de la sortie

Date de sortie
mercredi 22 août 2012
Durée
111 mins

Crédits

Votre avis