Alita : Battle Angel

Cinéma, Science-fiction
4 sur 5 étoiles
Alita : Battle Angel

Time Out dit

4 sur 5 étoiles

2563. Alors qu’une guerre a réduit le monde à néant, une cité céleste déverse ses déchets sur des ruines. Mais parce que le système de recyclage ne doit pas être au point, le cerveau d’un cyborg est retrouvé intact. Parce que le système de recyclage n’est VRAIMENT pas au point, il s’agit en fait des restes d’une guerrière des anciens temps, grande ennemie de la ville flottante. Un ange tombé du ciel qui trouvera dans les braises de cet enfer l’énergie pour se venger. Baston. 

Après avoir fait les beaux jours de la série Z (Planet Terreur, Machete…), Robert Rodriguez se met aux grandes fresques SF. Sous les ordres du maître James Cameron, mais quand même. Adaptation brillante du célèbre manga Gunnm (qui méritait fort un rafraîchissement), Alita est la preuve d’une chose : Hollywood sait s’approprier et ajuster des esthétiques japonaises autrement mieux qu’avec le détestable Ghost in the Shell (Rupert Sanders, 2017). Et c’est déjà beaucoup.

Si Mortal Engines était décevant, le steampunk retrouve ici toute sa superbe. « La technologie, c’est plus fort que la magie » et le film le prouve à chaque instant. L’intégration du numérique est merveilleuse (cette comédienne presque sans chair ni os), les mécaniques de la violence faites aux âmes et aux corps bien ficelée, et la dérive mécano-sport complètement jouissive (du Road Rash en mieux). On regrettera le traitement Disney Channel des relations familiales et amoureuses, sans que cela n’entache trop l’envergure d’une héroïne à la fois chasseuse de primes, guerrière berserker et sportive de l’extrême. Vivement la suite.

Par Gildas Madelénat

Publié :

Infos

Détails de la sortie

Crédits

Réalisateur
Robert Rodriguez
Scénariste
James Cameron, Laeta Kalogridis, Robert Rodriguez
Acteurs
Christoph Waltz
Jennifer Connelly
Rosa Salazar
Eiza González

Votre avis

LiveReviews|0
1 person listening