Anna Karénine

Cinéma, Drame
3 sur 5 étoiles

Time Out dit

3 sur 5 étoiles

Après ‘Orgueil et préjugés’ en 2005, le tandem Keira Knightley/Joe Wright récidive donc dans l’adaptation de blockbusters littéraires du XIXe siècle. Ceci dit, ils ont au moins le mérite de choisir Tolstoï. Sauf que du coup, la mise en scène de Wright se complaît dans une mise en abyme permanente (le film se jouant dans un immense théâtre), qui rappelle les ‘Roméo + Juliette’, ‘Stricly Ballroom’ et autres ‘Moulin rouge’ de Baz Luhrmann. Bref, on ne peut pas dire que ce soit un modèle de subtilité ; mais enfin, c’est surtout Keira Knightley qui, après avoir trop longtemps gardé ses lèvres systématiquement entrouvertes dans les magazines, puis joué du menton chez Cronenberg (‘A Dangerous Method’), trouve ici un rôle qui lui sied à merveille. Son Anna Karénine est fièvreuse, emportée, convaincante. Hélas, malgré ces efforts, la réalisation finit pas être lassante dans ses effets, et pêche par une juxtaposition de scènes sans réel dynamisme. Ainsi le film ne parvient-il pas vraiment à rendre prenant le parallèle qu'il établit entre les deux romances de l’histoire : celle d’Anna Karénine, mariée à un haut fonctionnaire (Jude Law), avec le jeune et séduisant officier Vronsky (Aaron Taylor-Johnson) ; et cette autre, qui lie Levin (Domhnall Gleeson) et Kitty (merveilleuse Alicia Vikander). En un mot, grâce à ses acteurs, le film se laisse voir ; mais autant lire le bouquin – même si ça prend plus de temps.

Infos

Détails de la sortie

Durée
89 mins

Crédits

Votre avis