Bataille dans le ciel

Cinéma, Drame
4 sur 5 étoiles
Bataille dans le ciel
Bataille dans le ciel

Time Out dit

4 sur 5 étoiles

Si, comme la majeure partie des films de Carlos Reygadas (en particulier Post Tenebras Lux), Bataille dans le ciel a pu paraître scandaleux à nombre de spectateurs, c’est à la fois pour sa lenteur moite, sa temporalité trouble, errante, mais aussi et surtout pour ce qu’il montre, et qui se joue toujours à mi-chemin entre le superbe et le dégueulasse. S’ouvrant sur une fellation en gros plan, prodiguée par une jeune fille à dreadlocks blondes sur un quinquagénaire obèse et velu, Bataille dans le ciel donne vite le ton. Le corps y exulte, mais les chairs y sont molles, flasques, presque coulantes. Bref, pas du tout la vision idéalisée que le cinéma en donne généralement.

Hanté par un enlèvement d’enfants ayant mal tournée, Marcos, le héros du film, partage sa vie entre sa femme et sa jeune maîtresse. Culpabilité, rédemption, mysticisme et sexualité se mêlent devant un monde confus, suant, épais et pourrissant. Entre son aspiration au sublime et ce que certains décrivent comme une complaisance auteuriste, Bataille dans le ciel reste un film qui divise profondément, comme peu de longs métrages ont pu le faire au cours des dix dernières années. Ce qui n'est pas loin d'être très franchement louable.

Infos

Détails de la sortie

Crédits