Blow up

Cinéma
Recommandé
5 sur 5 étoiles
5 sur 5 étoiles
(1Appréciation)
Blow up

Time Out dit

5 sur 5 étoiles

Londres, 1966. Désamorçant dès l’origine la légende du fameux Swinging London, la caméra d’Antonioni s’attache ici à un photographe de mode frustré et arrogant (David Hemmings) qui, en agrandissant la photo a priori banale d’un couple prise dans un parc, croit y découvrir un cadavre, caché derrière un buisson.

S’inspirant d’une nouvelle de Julio Cortázar (‘Les fils de la Vierge’ qui, pour sa part, se déroule à Paris), ‘Blow-Up’ s’en détache assez pour développer une réflexion puissante sur le pouvoir fascinateur des images et l’incertitude du regard, mais aussi dresser une critique visionnaire du caractère mythique de la pop-culture, mêlant vanité et rapports de force du milieu de la mode et détournement des clichés du rock – en particulier à travers une séquence d’anthologie mettant en scène les Yardbirds (époque Jimmy Page), où l’on voit Jeff Beck détruire sa guitare par simple lassitude, puis la balancer nonchalamment à un public médusé, passant subitement de l’hébétude à l’hystérie.

Superbement photographié (ce qui tombe bien, vu la profession de son héros), le film joue avec brio sur les apparences sensibles et la porosité qu’elles entretiennent avec l’imaginaire. Se terminant sur une inoubliable et poétique partie de tennis jouée par des mimes, ‘Blow-Up’ demeure l’une des pierres angulaires de l’œuvre d’Antonioni, qui aura largement inspiré le cinéma américain de Francis Ford Coppola (‘Conversation secrète’, 1974) ou Brian de Palma (‘Blow Out’, 1981). Certainement l’un des films les plus incontournables du cinéaste italien, somptueusement songeur et minimaliste.

Publié :

Infos

Détails de la sortie

Crédits

Réalisateur
Michelangelo Antonioni
Scénariste
Michelangelo Antonioni, Tonino Guerra
Acteurs
David Hemmings
Vanessa Redgrave
Peter Bowles
Sarah Miles
John Castle
Jane Birkin
Veruschka
Julian Chagrin

Votre avis (1)

5 sur 5 étoiles