Ce sentiment de l'été

Cinéma, Drame
4 sur 5 étoiles
Ce sentiment de l'été

Time Out dit

4 sur 5 étoiles

Un film solaire et superbe sur la perte et le retour à la vie

Les premières minutes sont silencieuses, irradiées par la lumière du soleil. Il ne s’y passe presque rien et pourtant, tout y est. La tendresse du réveil, la beauté du couple prise au saut du lit, la douceur du quotidien, la langueur de l’été… Le dernier film de Mikhaël Hers, tourné en super 8, commence ainsi, dans la contemplation du temps suspendu. Dans un seul souffle, sans un mot ou presque, on observe Sasha s’habiller, boire son café sur le balcon, faire craquer le parquet de son appartement berlinois, parcourir la ville et s’affairer dans son atelier de sérigraphie. Sa silhouette traverse l’écran avec candeur et simplicité jusqu’à cette chute. Au bout d’une dizaine de minutes, Sasha s’écroule sur l’herbe, inanimée. Une mort foudroyante, qui laisse Lawrence, son ami et Zoé, sa sœur, dans l’urgence d’un après à construire. Pour raconter l’absence et le retour à la vie, Mikhaël Hers a capturé la lumière de la belle saison dans trois villes aux horizons différents. Berlin, Paris et New York.

Au lieu de décrire le précipices des sentiments et la douleur sourde du deuil, Hers s’est attelé à raconter, en peu de mots et avec une tendresse infinie, les errances parallèles de Lawrence (Anders Danielsen Lie) et de Zoé (Judith Chemla), deux trentenaires en construction. Situé à chaque coin de rue, un œil attentif sur le moindre espace vert sauvé de l’urbanisme, le réalisateur s’éloigne des moments de désespoir pour saisir les instants de vie ; les sourires maladroits, les espoirs perdus, les souvenirs qui reviennent à la mémoire… Au tragique de l’histoire, il oppose les soubresauts de la vie et du corps humain, une partie de handball, une soirée sur un rooftop, une journée au lac, un concert de musique (coucou Mac de Marco). Rien n’échappe à son regard bienveillant. Mikhaël Hers signe ainsi avec ‘Ce Sentiment de l’été’ un sublime film, un long métrage à la peau tendre, qui ne sent ni la crème solaire ni les mouchoirs en papier, mais l’herbe caressée par les rayons du soleil et les après-midis en sandales. Le bonheur retrouvé.

Gagnez des places de cinéma pour 'Ce Sentiment de l'été' en participant ici à notre jeu-concours

Par Elsa Pereira

Publié :

Infos

Détails de la sortie

Date de sortie
mercredi 17 février 2016
Durée
106 mins

Crédits

Votre avis