Close-up

Cinéma, Drame
5 sur 5 étoiles
Close-up

Time Out dit

5 sur 5 étoiles

Au départ, il y a un fait divers. Un jeune homme profite de ses airs de ressemblance avec Mohsen Makhmalbaf, cinéaste iranien, pour duper une famille issue de la bourgeoisie. Il interprète son rôle quelque temps, les persuade de tourner un film dans leur maison et en profite pour se faire prêter une forte somme d’argent. Finalement, la supercherie est révélée, l’imposteur est jeté en cellule et un journaliste publie l’histoire dans les colonnes d’un journal. Après avoir eu écho de cette affaire, Abbas Kiarostami en est convaincu : il a trouvé le sujet de son nouveau long métrage, et demande à filmer le procès avec deux caméras.

Si le pitch de 'Close-up', sorti en 1990, ne semble que peu passionnant, ce long-métrage reste en réalité l’un des plus grands chefs-d’œuvre du cinéma moderne. Film ovni, objet révolutionnaire, il questionne le rapport entre le vrai et le faux, entre le documentaire et la fiction, avec une force jamais atteinte. Au lendemain de la révolution islamique, le réalisateur navigue dans un barnum de sujets. Il traite notamment de l’importance du septième art dans ce pays mais, aussi, du désarroi des classes opprimées dans une société déchirée. Car en donnant la parole à ce touchant personnage, gorgé de poésie, se révèle la sensibilité d’un homme dont le principal crime est d’avoir rêvé d’ascension sociale.

Pour appuyer son histoire, Kiarostami use de nombreux dispositifs et d’une mise en scène vertigineuse. En plus de filmer le procès, le cinéaste demande à l’homme et à la famille usurpée de jouer leurs propres rôles pour reconstituer certaines scènes antérieures. On se retrouve ainsi perdu, oscillant entre réalité et fiction, sans vraiment savoir où se trouve la frontière entre les deux. Grace à sa forme singulière et à sa construction originale, le cinéaste transgresse la censure iranienne et influencera, durant les décennies suivantes, toute une brochette de réalisateurs. Nul doute que, si la ‘Maison est noire’ de Forough Farrokhzad a ouvert la voie à la Nouvelle Vague iranienne, 'Close-up' en aura marqué le renouveau. On ne saurait donc que se réjouir de retrouver aujourd'hui cet immense film en version restaurée. 

Infos

Détails de la sortie

Date de sortie
mercredi 30 octobre 1991
Durée
98 mins

Crédits

Votre avis